POLITIQUE

France: la chef du Front national, Marine Le Pen, pourrait perdre son immunité

01/06/2013 08:09 EDT | Actualisé 01/08/2013 05:12 EDT
AFP

PARIS - La chef du Front national français, Marine Le Pen, risque de perdre son immunité du Parlement européen à propos de commentaires qu'elle a prononcés lors d'un rassemblement de 2010, au cours duquel elle a comparé les prières musulmanes dans les rues à une occupation du territoire français.

Jaume Duch Guillot, porte-parole du Parlement, a confirmé le vote du comité de l'Union européenne et a précisé samedi qu'un vote final était prévu le 11 juin.

Si elle perd son immunité, la chef du parti d'extrême-droite pourrait être accusée de racisme en France, où un procureur a ouvert une enquête à propos de ces commentaires. Le Front national, campé sur ses positions anti-immigration, a obtenu la troisième place lors de la présidentielle de l'an dernier, propulsé en partie par des électeurs inquiétés par la croissance de la minorité musulmane française.

Le Front national n'a pas répondu à une demande de commentaires.