NOUVELLES

Wall Street hésite dans la matinée, digérant des indicateurs contrastés

31/05/2013 10:14 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York abordait la dernière séance du mois sur un pied hésitant vendredi matin, digérant une salve d'indicateurs économiques contrastés des deux côtés de l'Atlantique: le Dow Jones avançait de 0,04% et le Nasdaq était stable.

Vers 13H55 GMT, le Dow Jones Industrial Average grappillait 5,76 points à 15.330,29 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 0,07 point à 3.491,37 points.

Le Standard & Poor's 500 lâchait lui 0,03 point (-0,03 point) à 1.654,38 points.

Wall Street avait terminé en légère hausse jeudi, accueillant d'un bon oeil des indicateurs mitigés aux Etats-Unis qui semblaient écarter provisoirement le risque d'un changement de cap de la politique monétaire américaine: le Dow Jones avait avancé de 0,14%, à 15.324,53 points, et le Nasdaq de 0,69%, à 3.491,30 points.

"Des indicateurs décourageants des deux côtés de l'Atlantique minent le moral du marché à l'ouverture", ont relevé les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Aux Etats-Unis, les dépenses de consommation et les revenus des ménages se sont légèrement tassés en avril, selon des chiffres publiés vendredi à Washington, décevant les analystes qui tablaient sur une petite progression.

"Ce ne sont pas exactement des chiffres propres à attiser l'appétit des investisseurs", a remarqué Patrick O'Hare, de Briefing.com, ajoutant toutefois que ces statistiques étaient un bon signe pour le maintien de la politique monétaire actuelle aux Etats-Unis.

En effet, une intervention la semaine dernière du président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke, a renforcé les attentes d'un ralentissement anticipé des mesures de soutien exceptionnelles de l'institution à l'économie en cas d'amélioration durable de la conjoncture.

En revanche, l'activité économique de la région de Chicago a fortement augmenté en mai tandis que les analystes tablaient sur une légère contraction, redonnant un petit coup de fouet au marché.

En Europe, le chômage a battu un nouveau record dans la zone euro, s'établissant à 12,2% en avril contre 12,1% le mois précédent, touchant particulièrement les jeunes, selon des chiffres publiés vendredi, un signe de très mauvais augure pour la reprise économique du continent.

Autre facteur de nervosité, selon les experts de Charles Schwab, les ventes au détail en Allemagne, la première économie de la zone euro, ont continué de reculer en avril.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 2,148% contre 2,124% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,308% contre 3,287%.

ppa/ved/sam

PLUS:afp