NOUVELLES

Sommet des gouverneurs des Grands lacs : dangers des espèces envahissantes

31/05/2013 10:25 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

QUÉBEC - Le ministre de l'Environnement, Yves-François Blanchet, agit à titre de représentant du Québec au Sommet des gouverneurs des Grands Lacs, dont le mandat est de veiller à la protection des ressources hydriques du bassin des Grands Lacs.

Parmi les sujets jugés prioritaires, les gouverneurs et premiers ministres doivent discuter de la gestion de l'eau et des espèces envahissantes comme la carpe asiatique, la gobie à taches noires et la moule zébrée qui ont fait leur apparition il y a déjà quelques années.

Ces espèces constituent une menace pour l'environnement, l'économie et en bout de piste, la santé humaine parce qu'elles ont un impact direct sur la biodiversité et la diffusion de virus et parasites.

Les premières moules zébrées ont été repérées en 1988 et des millions de dollars ont été investis pour tenter de l'enrayer. Cette petite moule s'accroche aux structures, bouche les tuyaux de captage des eaux, tue les palourdes et menace la pêche commerciale et sportive.

Outre le Québec, dont le premier ministre est invité à la table depuis 1997, ce conseil regroupe aussi le premier ministre de l'Ontario et huit gouverneurs des États américains qui bordent les Grands Lacs à savoir les États de New York, du Minnesota, de l'Ohio, du Michigan, de l'Illinois, de l'Indiana, de la Pennsylvanie et du Wisconsin.

Ce Conseil se réunit annuellement et compte des groupes de travail qui se rencontrent sur une base régulière. Il s'intéresse aux enjeux de développement durable relatifs à la région des Grands Lacs. Cette année, cette réunion se tient jusqu'à dimanche à Mackinac Island, au Michigan.

Le territoire bordé par les Grands Lacs est lié à un fort potentiel économique avec un PIB total dépassant 5000 milliards $.

PLUS:pc