NOUVELLES

Projet Nodelo : « Pas question de retourner à la table à dessin », dit le promoteur

31/05/2013 06:23 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

Le promoteur du projet d'écoquartier Nodelo, Sébastien Leboeuf, dit qu'il ne retournera pas à la table à dessin si son projet initial est bloqué par un référendum citoyen.

Rappelons que la Ville de Québec n'a pas encore décidé si elle tiendra une consultation populaire sur projet à Charlesbourg, comme l'exigent des résidents. La municipalité devrait trancher sur le sujet pendant la réunion du conseil d'arrondissement le 11 juin.

Sébastien Leboeuf déplore le fait que seuls les citoyens du secteur où ce référendum a été demandé seraient autorisés à voter dans le cas d'une éventuelle consultation populaire. Pourtant, le voisinage compte 12 secteurs, fait valoir M. Leboeuf. C'est donc un secteur sur 12, soit 278 personnes sur un total de 2700 dans le voisinage, qui aurait le droit de vote, déplore-t-il.

Quoi qu'il en soit, M. Leboeuf affirme qu'il n'est pas question d'ajouter des espaces verts ou des services dans son projet. « S'ils prennent la décision d'aller en référendum, ce n'est pas moi qui vais dire non. On a cinq ans de travail de fait, on va se rendre jusqu'au bout. On va suivre les décisions de la Ville, mais si la Ville me demande de redessiner mon projet et d'attendre deux ans, c'est sûr que c'est non. On va faire un projet standard », dit M. Leboeuf.

Ce dernier affirme qu'il est prêt à attendre un ou deux mois pour le référendum, maximum.

Le 17 mai, 111 citoyens ont signé le registre pour forcer la tenue d'un référendum sur le projet d'écoquartier qui nécessite des changements de zonage. Le projet immobilier du promoteur Sébastien Leboeuf prévoit notamment l'aménagement de 1600 logements disposés autour d'un parc au nord de l'arrondissement Charlesbourg.

PLUS:rc