NOUVELLES

Monsanto s'abstient de faire approuver de nouvelles graines OGM en Europe

31/05/2013 12:37 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

Le géant américain de l'agrochimie, Monsanto, s'abstient de faire approuver de nouvelles graines génétiquement modifiées en Europe, où il vend déjà un OGM de maïs, en raison de l'opposition de nombreux pays, a expliqué vendredi à l'AFP un porte-parole.

"Nous expliquons depuis plusieurs années en Europe que nous n'y vendrons que des semences biotechnologiques bénéficiant du soutien des agriculteurs, d'un soutien politique large et d'un système de régulation fonctionnant bien", a souligné Brandon Mitchener, porte-parole de Monsanto Europe.

"Ces conditions s'appliquent à quelques pays seulement en Europe aujourd'hui, principalement l'Espagne et le Portugal", a-t-il ajouté.

Monsanto vend dans ces deux pays son maïs OGM MON 810, résistant aux insectes lépidoptères, notamment la pyrale du maïs, principal ravageur de cette céréale.

Le porte-parole a souligné que le groupe vendait aussi cette semence, seule semence OGM qu'il commercialise sur le continent, à "un agriculteur en Roumanie" et quelques autres en République Tchèque et en Slovaquie.

"Nous allons peut-être continuer à vendre de très petites quantités d'OGM aux fermiers qui le demandent ailleurs (en Europe), mais nous ne faisons plus de commercialisation active dans la plupart des pays" du continent, a-t-il ajouté.

Selon M. Mitchener, Monsanto "continue à croire aux OGM" et cette décision n'est pas forcément "éternelle", mais le groupe a pris "une décision stratégique en 2011 en étudiant le contexte d'activité" dans les différents pays européens.

"En raison de certaines décisions politiques, certains pays ont décidé qu'ils ne voulaient pas que des OGM, de quelque sorte qu'ils soient, soient cultivés dans leur pays. Nous ne sommes pas d'accord avec les fondements scientifiques de leur décision mais nous la respectons", a poursuivi M. Mitchener.

ved/sl/are

PLUS:afp