NOUVELLES

Meurtre d'un soldat à Londres: le suspect Michael Adebolajo a quitté l'hôpital

31/05/2013 01:20 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

LONDRES - Le deuxième suspect du meurtre sordide d'un soldat britannique dans une rue de Londres, la semaine dernière, a reçu son congé de l'hôpital et a été conduit dans un poste de police, a annoncé la police vendredi.

La police métropolitaine a indiqué que l'homme de 28 ans serait interrogé par des agents antiterroristes. Il est soupçonné de meurtre et de tentative de meurtre.

Le suspect, Michael Adebolajo, a été hospitalisé après avoir été atteint par les tirs de la police après l'attaque du 22 mai.

Il est l'un des deux suspects du meurtre du soldat Lee Rigby, poignardé à mort dans une rue du sud de Londres alors qu'il retournait à sa caserne. Dans des vidéos enregistrées par des témoins, on le voit proférer des menaces et affirmer que l'attaque contre le soldat est une vengeance pour les actions des gouvernements occidentaux dans les pays musulmans.

L'autre suspect, Michael Adebowale, 22 ans, a déjà été accusé de meurtre.

La reine Élizabeth II a rencontré vendredi des collègues du soldat lors d'une visite à la caserne militaire de Woolwich, où était posté Lee Rigby.

La police londonienne a par ailleurs annoncé, vendredi, l'arrestation de deux autres suspects dans cette affaire. Il s'agit de deux hommes de 42 et 46 ans soupçonnés d'avoir fourni des armes illégalement.

Un homme arrêté après avoir accordé une entrevue au sujet de son amitié avec l'un des deux principaux suspects a pour sa part été accusé de trois chefs de nature terroriste.

Ibrahim Abdullah-Hassan, qui se fait aussi appeler Abu Nusaybah, a été arrêté la semaine dernière après avoir accordé une entrevue à la BBC, dans laquelle il a affirmé que les services de sécurité britanniques avaient tenté de recruter Michael Adebolajo.

La police a précisé vendredi que son arrestation n'était pas directement liée au meurtre du soldat Rigby. Il est soupçonné d'avoir encouragé des actes de terrorisme par ses enregistrements et ses écrits.

PLUS:pc