NOUVELLES

Liban: les élections législatives sont reportées en raison du conflit syrien

31/05/2013 11:41 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Les élections législatives libanaises, qui devaient se dérouler vendredi, ont été repoussées et le mandat du Parlement prolongé de 17 mois.

Les conditions de sécurité ne cessent de s'y dégrader, en raison de la guerre civile qui fait rage dans la Syrie voisine.

Cette décision de prolongation, qui était fort attendue, survient pour une première fois depuis la fin, en 1990, des 15 ans de guerre civile libanaise. Elle illustre aussi la tension grandissante qui touche le Liban, alors que le conflit syrien déborde jusque sur son territoire.

L'annulation du scrutin porte un coup dur à la tradition électoraliste du Liban, mais devrait permettre de calmer les inquiétudes quant à la division toujours plus profonde au sein de la population à propos du conflit syrien.

Des dizaines de personnes ont été tuées au Liban au cours des deux dernières années dans des affrontements entre groupes anti et pro-Syrie.

Dans une séance qui n'aura durée que dix minutes, 97 élus de l'assemblée — qui compte au total 128 sièges — ont voté en faveur de la prolongation du mandat du Parlement, a rapporté l'agence de nouvelles nationale du Liban. Les élections législatives ont été repoussées au mois de novembre 2014.

Les groupes favorables au régime syrien, tout comme ceux qui y sont opposés, ont voté en faveur de cette prolongation, à l'exception de la formation du leader chrétien Michel Aoun. Son parti est le deuxième plus important au sein du Parlement.

M. Aoun et le président, Michel Sleiman, ont tous deux déclaré qu'ils contesteraient la décision, bien qu'il soit peu probable que cela affecte le vote de vendredi, qui a profité du soutien de la majorité.

PLUS:pc