BIEN-ÊTRE

Le journal The Guardian ouvre un café à Londres

31/05/2013 04:19 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT
Twitter/jimwaterson

Sans tambour ni trompette, le Guardian a ouvert un café cette semaine, à Shoreditch (Londres). La twittosphère a eu vent de l'événement et n'a pas manqué de le commenter, propulsant le hashtag #guardiancoffee parmi les sujets les plus évoqués le 30 mai.

Destiné à offrir un espace de travail aux journalistes, le #Guardiancoffee est très axé sur la haute technologie. Les tables, qui arborent un "g" minuscule dans la célèbre police de caractère du journal, sont équipées de tablettes. Des écrans plats alignés au mur affichent en direct les tweets mentionnant le café.

Sur Twitter justement, l'un des messages #guardiancoffee les plus rediffusés provient du critique cinéma du Daily Telegraph, Robbie Collin. Il s’attaque au chroniqueur politique du Guardian, Polly Toynbee : "J'ai prévu de passer au #guardiancoffee dans un moment pour commander un "Toynbee": petit, riche et intensément amer”.

Moins de 24 heures après sa publication, le message avait été rediffusé 314 fois et 71 twittos l’avaient adopté en tant que "message favori".

Les premières critiques publiées sur le café ne sont pas non plus très reluisantes.

Olivia Hicks, du magazine GQ, par exemple, se plaint de l'inamovibilité des tablettes (fixées au centre de la table), mais aussi du fait que les tweets soient modérés. Le tweet de Robbie Collin n'a, par exemple, jamais été affiché.

Le magazine Vice a également publié un avis cinglant, qualifiant l’atmosphère du café de "stérile et mortelle...sans vie et cynique”.

Pour ce qui est des prix pratiqués, l’espresso coûte 2,50£ et la bouteille d’eau, 2£.

Selon Joanna Geary, rédactrice société du Guardian, le café sera doté d’un espace dédié aux interviews et aux événements spéciaux. Il servira de bureau à temps partiel pour les journalistes high-tech de l’organe de presse. La journaliste précise que le café, éphémère, bénéficiera d'une inauguration officielle la semaine prochaine.

Le concept n’est pas nouveau : le groupe néerlandais NRC a ouvert un restaurant à Amsterdam. Le NRC Restaurant Café, installé dans la rédaction, offre une vue sur les journalistes au travail et dispose de menus orientés médias. L'actu du jour en photo y est également projetée.

Le Winnipeg Free Press au Canada a également inauguré un café qui fait office de salle de conférences et de séminaire. Des lancements de livres et d’albums y sont organisés. Tout en savourant ses plats, le public peut écouter les journalistes pendant qu’ils réalisent des interviews de politiciens, d’acteurs, de sportifs et de musiciens.


vs/kc/ji/ls

 

INOLTRE SU HUFFPOST

20 cafés 3D de Kazuki Yamamoto