NOUVELLES

Le DGE enquête sur les contributions politiques effectuées à Laval

31/05/2013 04:14 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le directeur général des élections du Québec (DGE), Jacques Drouin, a confirmé vendredi que des vérifications et des enquêtes ont été entreprises à Laval concernant le financement illégal des partis politiques.

Ces investigations ont repris leur cours après qu'elles eurent été temporairement suspendues à la demande de l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Pendant que les enquêtes du DGE avaient été mises en veilleuse, celles des membres de l'UPAC s'étaient poursuivies et ont mené à une importante opération se soldant par 37 arrestations et des mises en accusations à Laval. C'est lors de cette frappe qu'avait été arrêté l'ancien maire Gilles Vaillancourt.

Le DGE a maintenant repris ses travaux et entend mener ses vérifications à terme dans les meilleurs délais.

Jusqu'ici, plusieurs personnes ayant versé des contributions au parti PRO des Lavallois ont été contactées par le DGE afin de confirmer par écrit que leurs dons avaient été faits conformément à la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (LERM).

Le DGE précise qu'une grande majorité des personnes contactées ont affirmé avoir respecté la loi. Quelques autres ont admis avoir obtenu des remboursements.

Le directeur des élections a précisé que les affirmations faites cette semaine par l'avocat Jean Bertrand devant la Commission Charbonneau seront prises en compte et qu'elles seront confrontées aux déclarations des contributeurs faites au DGE.

Jean Bertrand a été le représentant officiel du parti PRO des Lavallois de 1984 à janvier 2013. Il fait partie des 37 personnes arrêtées par l'Unité permanente anticorruption le 9 mai dernier à Laval.

PLUS:pc