NOUVELLES

La justice espagnole interdit à un village endetté de cultiver de la marijuana

31/05/2013 06:16 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

MADRID - La justice espagnole a rejeté, vendredi, le projet d'un petit village catalan qui voulait alléger sa dette municipale et assurer son avenir financier en cultivant de la marijuana.

Quand les sept membres du conseil municipal de Rasquera, un village de 960 habitants, ont voté en faveur de la culture de marijuana il y a un peu plus d'un an, la nouvelle avait fait le tour du monde.

En avril 2012, 56 pour cent des résidants de la localité avaient donné leur appui au projet, qui prévoyait de louer des terres municipales au groupe pro-marijuana espagnol ABCDA. Le groupe avait accepté de louer des terres du village pendant deux ans pour 750 000 $ US.

Cette somme était plus ou moins égale à la dette du village pittoresque, niché au pied d'une montagne, où se trouve un château du XIIe siècle.

Mais le projet de Rasquera a été annulé par la cour, qui s'est rangée aux arguments du gouvernement.

La loi espagnole autorise la consommation privée de petites quantités de marijuana, mais la production et la vente sont interdites.

La municipalité de Rasquera faisait valoir que son projet était légal puisqu'il était exclusivement destiné à la consommation privée des 5000 membres de ABCDA. Le conseil municipal entend porter la décision en appel.

PLUS:pc