POLITIQUE

Menace de grève dans la construction: la ministre Maltais fait confiance à la négociation

31/05/2013 05:31 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT
PC

À moins de trois semaines d'une possible grève générale illimitée dans la construction, la ministre du Travail, Agnès Maltais, a confiance de voir le différend se régler à la table de négociation.

À l'Assemblée nationale, vendredi matin, la ministre a déclaré « qu'il faut laisser les gens travailler ensemble, puisqu'ils connaissent leur domaine ».

Elle répliquait ainsi à l'opposition libérale qui lui reproche de rester silencieuse dans ce dossier. Agnès Maltais a par ailleurs déclaré qu'elle était informée quotidiennement de l'état des pourparlers.

La menace d'un conflit inquiète aussi le maire de Québec, Régis Labeaume. Il craint que les coûts de construction de l'amphithéâtre explosent advenant une grève qui retarderait les travaux.

Les 175 000 travailleurs syndiqués de la construction menacent de déclencher une grève générale illimitée le 17 juin si aucune entente n'intervient avec les associations patronales. Ces dernières ont menacé d'imposer un lock-out.