NOUVELLES

Destination Mars : d'intenses radiations en vue

31/05/2013 11:18 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

La dose de radiations qu'un astronaute recevrait lors d'un aller-retour pour Mars se compare à la dose maximale qu'une personne devrait subir pendant toute une vie, montre une étude réalisée pour le compte de la NASA.

Des scientifiques ont analysé les radiations mesurées par un instrument embarqué à bord du laboratoire Mars Science (LMS), qui transportait le robot Curiosity lors de son trajet de 253 jours de la Terre vers Mars entre novembre 2011 et août 2012. Cet instrument a fait des mesures détaillées de l'environnement en rayonnement de particules énergétiques à l'intérieur du véhicule, produisant de nombreuses informations.

Le chercheur Cary Zietlin et ses collègues ont déterminé que, lors du trajet, les astronautes recevraient tous les cinq à six jours une dose de radiation équivalant à un examen rayon X sur le corps au complet. Une fois rendus à la surface de la planète, les astronautes continueraient à recevoir des radiations, mais aucune donnée n'existe à ce jour sur leur intensité.

Une meilleure compréhension de l'exposition aux rayonnements lors des missions longues dans l'espace est donc essentielle, autant pour la sécurité des astronautes que pour celles des vaisseaux et du matériel, affirment les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Science.

Ces missions exposeraient les vaisseaux à deux types de particules, les cosmiques et les solaires. Les particules cosmiques ne sont pas arrêtées par les protections équipant les vaisseaux actuellement en développement, mais ces protections peuvent être un bouclier efficace contre les particules solaires.

Les mesures de rayonnement reçues par Curiosity à la surface de Mars sont actuellement compilées. L'objectif des chercheurs est maintenant de diminuer l'exposition au rayonnement de deux façons : en améliorant les systèmes de propulsion des vaisseaux pour réduire la durée du voyage et en concevant de meilleurs boucliers. 

Pour le moment, les scientifiques estiment que les radiations ne représentent pas un obstacle insurmontable au succès d'une mission vers Mars. Ils s'accordent généralement à penser que poser un vaisseau et des astronautes sans encombre à sa surface est probablement le plus grand défi d'une mission habitée.

PLUS:rc