NOUVELLES

Des analystes réduisent leurs prévisions sur les prix du bois d'oeuvre en 2013

31/05/2013 12:53 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La reprise du secteur américain de la construction devrait faire grimper les prix du bois d'oeuvre cette année, mais pas autant que certains analystes ne l'avaient prévu.

Une baisse de 21 pour cent des prix au comptant depuis la mi-mars et un recul des prix des contrats à terme ont forcé plusieurs analystes à réduire d'environ cinq pour cent certaines de leurs prévisions pour 2013.

Selon les analystes, les prix pour l'épinette, le pin et le sapin occidentaux devraient maintenant grimper de 20 pour cent, après avoir affiché en 2012 une croissance de 16 pour cent.

Les banques CIBC et Royale prévoient que les prix atteindront en moyenne entre 350 $ US et 360 $ US le millier de pied-planche en 2013, soit environ 20 $ de moins que ce qu'avançaient leurs prévisions précédentes. Cela reste néanmoins un gain par rapport au prix de 299 $ US de 2012.

L'analyste Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux, a maintenu ses prévisions pour 2014 à 400 $ US, mais a réduit son prix moyen pour 2013 à 350 $ US, par rapport à 370 $ US précédemment.

Il a aussi révisé à la baisse ses prévisions pour les prix des panneaux à copeaux orientés et ceux du contreplaqué.

Une hausse de 10 à 15 pour cent de la production en Amérique du Nord, dans la plupart de ses régions, et la faiblesse des exportations «entraînent des pépins à court terme», a expliqué M. Quinn dans un rapport.

L'analyste Mark Kennedy, de Marchés mondiaux CIBC, a aussi abaissé de sept pour cent ses prévisions pour les prix de 2014, les faisant passer de 430 $ US à 410 $ US.

M. Kennedy admet toutefois que ses perspectives sont peut-être conservatrices et rappelle que les prix ont grimpé davantage lors des dernières reprises. Ils avaient notamment fracassé la barre des 500 $ US dans les années 1990 et atteint 468 $ US en 2004.

Les prix du bois d'oeuvre se mettent habituellement à grimper à l'ouverture de la saison de la construction, au deuxième trimestre, et reculent à la fin de l'année. Cependant, ils se sont écartés de leurs habitudes ces derniers temps.

En effet, les prix du bois d'oeuvre ont progressé de 100 $ US au quatrième trimestre de 2012 pour atteindre 370 $ US, avant de reculer à 320 $ US au 24 mai, environ à mi-chemin dans le deuxième trimestre.

«Même si cette correction des prix a été difficile pour nous, nous jugeons toujours que ce retrait des prix est une correction plutôt qu'un changement fondamental dans la tendance des prix du bois d'oeuvre», a écrit M. Kennedy dans un rapport.

Par rapport à leur sommet de 408 $ US touché à la mi-mars, les prix au comptant ont retraité à 320 $ US, tandis que les prix des contrats à terme sont passés de 406 $ US à 297 $ US.

M. Kennedy a attribué cette récente chute à une hausse des prix plus élevée que prévu au premier trimestre, aux retards dans l'activité de construction en raison des conditions météorologiques, à une augmentation de la production des scieries et à de plus faibles importations chinoises.

Le Canada était le plus grand fournisseur de bois d'oeuvre de la Chine en 2012, avec 6,27 millions de mètres cubes.

Les livraisons canadiennes pour les trois premiers mois de l'année étaient en hausse de 2,3 pour cent par rapport à l'an dernier. Mais les hausses de prix du bois d'oeuvre nord-américain ont forcé la Chine à augmenter ses importations du Chili, de la Nouvelle-Zélande et de l'Europe et à réduire leurs importations en provenance des États-Unis.

PLUS:pc