NOUVELLES
31/05/2013 12:56 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

Début des travaux à l'urgence de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie

L'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec entreprendra, lundi, le réaménagement de son service d'urgence.

Les travaux, dont les coûts sont évalués à 6,5 millions dollars, permettront d'accroître le nombre de civières de 14 à 20. La superficie de l'urgence sera augmentée de 40 %.

Selon la Dre Joanne Provencher, chef du Département de médecine d'urgence, ces travaux étaient devenus nécessaires. « L'urgence est désuète. Nos corridors sont très petits. On a seulement 14 civières pour une clientèle qui s'alourdit de plus en plus. On a besoin de plus de civières », explique-t-elle.

Par ailleurs, la direction tient à rassurer la population. S'il est certain que ces travaux risquent d'entraîner certains inconvénients, ils n'auront aucune répercussion sur la qualité du service et des soins.

« L'inconvénient majeur va être le bruit. On doit démolir, parce qu'on agrandit par l'intérieur. Le deuxième impact c'est au niveau de la disponibilité des civières. Il y a certaines phases où on va devoir bloquer l'accès à certaines civières pour pouvoir faire les travaux », précise Joanne Provencher.

Le chantier s'échelonnera sur deux ans. Les derniers travaux au service d'urgence remontent à 1995.

PLUS:rc