DIVERTISSEMENT

Dave Franco dévoile ses cartes dans le film «Insaisissable» (ENTREVUE/PHOTOS/VIDÉO)

31/05/2013 08:54 EDT | Actualisé 31/05/2013 08:55 EDT
Courtoisie

Dave Franco, qui fêtera ses 28 ans le 12 juin prochain, prend visiblement le même chemin hollywoodien que le grand frère James. L’acteur californien, que l'on a pu voir récemment dans Zombie malgré lui ou 21 Jump Street fait partie de l’impressionnante distribution du blockbuster Insaisissable, en salles dès aujourd’hui. Le Huffington Post Québec s’est entretenu avec l’acteur qui monte… qui monte…

«Je ne sais pas comment j’ai pu atterrir dans ce film», déclare à la blague Dave Franco en entrevue téléphonique de Los Angeles. «Pour être plus sérieux, c’est ma rencontre avec le réalisateur Louis Letterier qui a été le déclencheur de toute cette aventure. Il m’a dit qu’il avait aimé mes interprétations dans des vidéos vues sur Internet».

Après avoir passé quelques mois sans nouvelle, l’acteur reçoit un coup de fil l’informant qu’il a été choisi: «J’étais super content d’avoir été retenu pour le rôle. Mais quand j’ai entendu les noms des autres comédiens avec qui j’allais jouer, je n’en ai pas cru mes oreilles. Je me souviens avoir pensé que tout cela était surement une plaisanterie», raconte l’acteur.

Et pour cause, durant le tournage, il s’est retrouvé à donner la réplique à Morgan Freeman, Michael Caine ou Mark Ruffalo. «Je me sentais vraiment tout petit autour d’eux. Ce sont tous des acteurs incroyables et que j’admire vraiment. Lorsqu’ils m’ont vu pour la première fois, ils ne me connaissaient pas, alors que moi, je savais déjà qui ils étaient. C’est une situation intimidante. Malgré tout, ils ne m’ont jamais regardé de haut», explique-t-il.

Des grosses pointures de cinéma qui ne lui ont pas empêché de prendre sa place au sein de la distribution. «Qu’importe le film, quand je commence à jouer, je m’investis à fond dans mon personnage. Dans ce cas-ci, j’interprète un jeune voyou qui utilise ses talents de magicien en faisant du vol à la tire. Je me suis entraîné avec des cartes durant de longues semaines afin d’être capable d’accomplir des tours, mais aussi de pouvoir les utiliser comme des armes que je lance pour me défendre», dit-il.

Un rôle plutôt physique donc. «Oui, tout à fait. Le sport ne me fait pas peur. J’en fais régulièrement. Cela s’est avéré très utile, car les efforts, il a fallu les entreprendre dès le premier jour des répétitions. Pendant que les acteurs répétaient les scènes avec le réalisateur, je me suis retrouvé enfermé dans une pièce avec dans les mains des jeux de cartes. Je devais apprendre à les lancer jusqu’à ce que je puisse couper une banane en deux! Une séance éprouvante qui a duré plusieurs heures. Je ne sentais plus mon bras pendant une semaine», affirme-t-il.

L’objectif: transformer le jeune acteur en un magicien redoutable. « Les films de Louis Leterrier sont connus pour leur rythme effréné. Dans Insaisissable, on me voit sauter, me battre et faire des virées en voiture. Je ne m’arrête jamais. Je dois vous avouer que je n’avais pas le choix que de me surpasser. Louis est un réalisateur qui possède une véritable vision. il voulait faire un film très visuel et d’une grande ampleur avec des caméras installées partout. On peut dire que le résultat est réussi», dit-il.

Dave Franco interprète un magicien qui se cherche. Enrôlé par une organisation secrète avec à sa tête un bien étrange personnage prénommé The Eye, le voilà qu’il se retrouve à donner des spectacles en compagnie de trois illusionnistes (Isla Fisher, Woody Harrelson, Jesse Eisenberg). Ensemble, ils amusent la galerie en accomplissant des braquages grâce à la magie dont ils sont les maîtres incontestés. «Mon personnage me ressemble. Il arrive au sein de cette bande comme un outsider. Il doit faire ses preuves. Avec ce rôle, je montre une facette plus vulnérable de ma personnalité», ajoute-t-il.

L’acteur est proche de son frère James qui a déjà de son côté une belle carrière dans le 7e art. Lui arrive-t-il de lui demander des conseils? «En famille, on essaye de ne pas trop parler de travail. Je sais qu’il est toujours là pour moi si j’en ai besoin. Une chose est certaine, il m’a toujours recommandé d’être le plus sélectif possible quand le temps est venu de choisir des rôles. Des fois, on n’a pas le choix que de prendre ce qui nous arrive, surtout au début. Mais maintenant, je peux choisir les projets qui me tiennent à cœur, ce qui représente une étape importante dans ma vie».

Insaisissable (Now You See Me) – Les Films Séville / Entertainment One – Thriller – 115 minutes – Sortie en salles le 31 mai 2013 – États-Unis.

INOLTRE SU HUFFPOST

«Insaisissable»