NOUVELLES

Canada: la Colombie-Britannique contre un projet d'oléoduc vers le Pacifique

31/05/2013 04:11 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

La Colombie-Britannique, la province la plus occidentale du Canada, a rejeté vendredi un projet d'oléoduc de la société Enbridge, qui vise à transporter du pétrole extrait des sables bitumineux de l'Alberta vers la côte du Pacifique, évoquant des risques pour l'environnement.

Dans un rapport présenté à une commission fédérale qui examine le projet Northern Gateway, la province a écrit qu'elle ne pouvait le soutenir, faute d'avoir obtenu des réponses satisfaisantes d'Enbridge à propos du tracé et des interventions prévues en cas d'accidents et de fuites.

"Notre gouvernement ne croit pas qu'un certificat d'autorisation devrait être accordé avant que des réponses ne soient apportées à ces questions importantes", a déclaré le ministre de l'Environnement de Colombie-Britannique, Terry Lake, dans un communiqué.

Il a cependant ajouté que la position de son gouvernement sur le Northern Gateway ne voulait pas dire pour autant que la province est contre tout projet de ce type, affirmant que chacun sera "jugé au mérite".

L'oléoduc Northern Gateway doit transporter sur 1.177 km quelque 550.000 barils de pétrole par jour à partir des gisements de sables bitumineux de la province voisine de l'Alberta vers un nouveau terminal sur la côte du Pacifique, à Kitimat, en Colombie-Britannique, en vue de son exportation vers l'Asie à bord de super-pétroliers.

Les écologistes et plusieurs communautés autochtones sont opposés au projet, craignant les effets d'une marée noire dans cette région sauvage du nord de la Colombie-Britannique, où abondent les rivières à saumons et qui abrite une espèce rare d'ours blanc.

Ce projet suscite beaucoup d'attention depuis que le gouvernement américain a rejeté l'an dernier, dans sa forme préliminaire, le projet d'oléoduc Keystone XL de la société TransCanada, qui doit permettre d'acheminer l'or noir des sables bitumineux vers les raffineries américaines du Texas.

Le département d'Etat américain doit faire ses recommandations finales au président Barack Obama sur le projet Keystone XL dans les prochains mois.

La décision finale de la commission fédérale canadienne sur le projet Northern Gateway est attendue vers la fin de l'année.

jl/sl/mdm

PLUS:afp