NOUVELLES

Wall Street en légère hausse, malgré des chiffres américains peu brillants

30/05/2013 10:10 EDT | Actualisé 30/07/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York évoluait dans le vert jeudi, tentant de rebondir après un net recul la veille, en dépit de statistiques économiques mitigées aux Etats-Unis: le Dow Jones avançait de 0,47% et le Nasdaq 0,65%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average s'adjugeait 72,40 points à 15.375,20 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 22,70 points à 3.490,22 points.

Le Standard & Poor's 500 montait quant à lui de 0,59% (+9,73 points) à 1.658,09 points.

Wall Street avait nettement reculé mercredi, fragilisée par des craintes persistantes sur la politique monétaire américaine et des perspectives maussades pour la croissance mondiale: le Dow Jones avait cédé 0,69%, à 15.302,80 points et le Nasdaq de 0,61%, à 3.467,52 points.

Les inquiétudes liées à un ralentissement anticipé des mesures exceptionnelles de soutien de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie n'étaient pas dissipées jeudi, mais les indices new-yorkais parvenaient à se hisser dans le vert, aidés par un rebond technique.

L'humeur acheteuse des opérateurs résistait ainsi "à la publication de données légèrement décevantes aux Etats-Unis" dans la matinée, "et au plongeon de plus de 5% de la Bourse de Tokyo", ont relevé les experts de Charles Schwab.

Dans le secteur de l'emploi, les nouvelles inscriptions au chômage ont connu une hausse surprise de 2,9% pendant la troisième semaine de mai alors que les analystes prévoyaient une stabilisation.

D'autre part, la croissance américaine a été revue en légère baisse pour le premier trimestre, à 2,4% sur un an contre 2,5% initialement prévu.

Très fébrile depuis une semaine, après six mois fastes, l'indice vedette de la Bourse de Tokyo, le Nikkei, a chuté de 5,15% jeudi, entraînant brièvement dans son sillage l'indice élargi S&P 500 dans les échanges électroniques, avant que celui-ci ne se reprenne rapidement.

La place financière trouvait une nouvelle fois du soutien dans un regain d'activité dans le domaine des fusions acquisitions aux Etats-Unis, ont souligné les experts de Charles Schwab, citant le rachat du fournisseur américain de gaz et d'électricité NV Energy par Berkshire Hathaway, la holding de l'investisseur Warren Buffett, pour quelque 10 milliards de dollars.

Le marché obligataire évoluait à l'équilibre. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans, proche d'un plus haut en quatorze mois, avançait légèrement à 2,128% contre 2,124% mercredi soir, mais celui à 30 ans baissait un peu à 3,271% contre 3,272%.

ppa/sl/are

PLUS:afp