VIDEO

Un film anti-homophobie présenté dans une école soulève la controverse

30/05/2013 03:15 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

Une vidéo visant à sensibiliser les jeunes à la réalité des homosexuels et montrée à des élèves de la 7 e année de l'école Julie-Riel à Winnipeg soulève l'indignation d'un parent qui la qualifie d'inappropriée, d'une violence gratuite et d'horrible.

Alan DeBaets dit que son fils, qui était dans la classe, était « tellement perturbé et n'était pas préparé émotionnellement à visionner une vidéo aussi horrible qu'il s'est évanoui. »

« La vidéo vise les jeunes de 12 et 13 ans. À 42 ans, je peux à peine endurer le contenu », a-t-il dit. 

La vidéo de 19 minutes, intitulée Love is all you need, se déroule dans une société homosexuelle où les hétérosexuels sont méprisés et victimes d'intimidation. Le but est de montrer comment les jeunes réagiraient si les rôles étaient inversés dans la vraie vie.

La vidéo montre une adolescente poussée à se suicider après avoir tenté d'avoir une relation avec un garçon.

Elle est entre autres battue par des élèves qui lui écrivent le mot " hétéro " sur le front avant qu'elle décide de se couper les poignets dans la baignoire de se maison.

Des excuses de l'enseignante

La vidéo a été projetée par Tara Law, une enseignante en santé de la Division scolaire Louis Riel. Elle a écrit un courriel à Alan DeBaets pour s'excuser. « Après des discussions avec l'administration, j'ai réalisé avoir fait une erreur en montrant la vidéo. Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me contacter », écrit-elle dans son courriel.

Cela n'est pas suffisant pour Alan DeBaets qui n'est pas content de voir que Tara Law travaille toujours auprès des élèves.

 « Le système scolaire tente de balayer cette histoire sous le tapis. L'enseignante qui a montré cette vidéo travaille toujours aujourd'hui sans avoir été réprimandée », s'indigne-t-il.

Une vidéo louangée

L'organisme de soutien communautaire Rainbow Resource Centre, qui offre des services à la communauté gaie, lesbienne, bisexuelle et transsexuelle de Winnipeg décrit la vidéo comme un merveilleux outil d'enseignement.

« Je pense que cette vidéo fait bien son travail en inversant les rôles », dit le directeur du Rainbow Resource Centre, Chad Smith. « Les enfants hétérosexuels vont pouvoir s'identifier au personnage principal; ils vont pouvoir voir le monde d'un angle différent ».

Chad Smith n'est pas certain toutefois s'il montrerait la vidéo à des jeunes de la 3e ou la 4e année, mais n'y voit aucun problème pour ceux du secondaire, comme ceux qui l'ont vu à l'école Julie-Riel.

« Nous voyons des enfants qui sont harcelés, qui se coupent et qui s'automutilent eux-mêmes et qui ont des tendances suicidaires. Et ils ne trouveront pas un soutien dans les écoles », a-t-il dit. « Ce sont nos enfants dans la vidéo ».

Vidéo diffusé sur YouTube (Radio-Canada n'est pas responsable du contenu de sites externes)

PLUS:rcvideo