NOUVELLES

États-Unis : 25 ans de prison pour avoir comploté le meurtre d'un ambassadeur

30/05/2013 01:41 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

Un Américano-Iranien accusé d'avoir ourdi un complot pour assassiner l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux États-Unis avec l'aide de l'Iran a écopé jeudi d'une peine de 25 ans de prison.

Le prévenu de 58 ans nommé Manssor Arbabsiar avait reconnu en octobre dernier, devant un tribunal de New York, avoir échafaudé en 2011 un plan, avec la collaboration de l'armée iranienne, pour tuer l'ambassadeur saoudien Adel al-Jubeir, en poste aux États-Unis.

Selon le juge qui a imposé cette peine à Manssor Arbabsiar, ce dernier « était pleinement responsable de ses actes ».

Selon les avocats de l'homme d'origine iranienne, il souffre de troubles bipolaires qui auraient dû lui mériter plutôt une sentence de 10 ans de prison.

Le procureur fédéral, Preet Bharara, s'est quant à lui réjoui de la peine infligée à Arbabsiar, déclarant à l'Agence France-Presse : « Manssor Arbabsiar était un ennemi parmi nous, l'élément-clé, le coordinateur d'un plan international infâme, concocté par des membres de l'armée iranienne pour les assassinats de l'ambassadeur saoudien aux États-Unis et de victimes innocentes nécessaires à l'exécution de cette tâche ».

Un complot de 1,5 million de dollars

À la suite de son arrestation, en septembre 2011, Manssor Arbabsiar avait raconté aux policiers avoir été recruté par Gholam Chakouri, un membre des Qods, les forces spéciales des Gardiens de la révolution, pour commettre l'assassinat en échange de 1,5 million de dollars.

Avec l'approbation des Qods, Arbabsiar avait contacté un membre des cartels mexicains de la drogue pour préparer l'attentat au Mexique où il s'est rendu plusieurs fois en 2011. Or, ce membre des cartels mexicains était en fait un agent de la DEA qui a prévenu les autorités américaines du complot qui se tramait.

De son côté, Gholam Chakouri n'a pas été arrêté. Il est membre de l'unité Qods (forces spéciales des Gardiens de la révolution), soupçonnée de planifier des attentats à l'étranger et accusée par le Trésor américain de soutenir les talibans et d'autres organisations terroristes.

PLUS:rc