NOUVELLES

La STM défend la fiabilité de son réseau de métro

30/05/2013 10:33 EDT | Actualisé 30/07/2013 05:12 EDT

La Société de transport de Montréal (STM) rassure ses clients : les six interruptions de service survenues au cours de la même semaine n'avaient aucun lien entre elles. Le métro de Montréal demeure parmi les plus fiables du monde, selon la STM.

« Bien qu'elles ne représentaient que 1 % des heures totales d'exploitation, nous sommes conscients cependant que cette séquence d'arrêts en période de pointe a eu un impact sur notre clientèle », explique le directeur général de la STM, Carl Desrosiers.

« La réalité en fait, c'est que nous faisons face à certains défis technologiques, comme ceux de renforcer la stabilité et de rendre plus robustes les systèmes informatiques ainsi que d'améliorer l'information à la clientèle lors des pannes », poursuit M. Desrosiers.

La STM a entrepris une série de mesures pour corriger les problèmes signalés au cours de la dernière année :

  • La carte d'un routeur du réseau de télétransmission ayant connu une défectuosité le 20 juin 2012 a été remplacée,
  • Une solution informatique a été appliquée le 17 mars dernier sur le serveur à l'origine des pannes de novembre et décembre 2012,
  • Une mise à jour de logiciel a été effectuée le 7 avril dernier sur les serveurs ayant subi des difficultés en juillet 2012 ainsi qu'en mars et en avril 2013,
  • Une mise à jour est présentement à l'essai pour corriger l'anomalie du logiciel d'un routeur du réseau de télétransmission, connue le 21 mai dernier.

Le réseau de métro a connu six interruptions de service au cours de la semaine du 21 au 28 mai dernier.

Des solutions en évolution

La STM a retenu les services d'un expert international pour l'aider à élaborer un plan pour consolider la fiabilité de la commande centralisée du métro afin de réduire le nombre et la durée des pannes reliées aux systèmes informatiques.

Elle a également pris plusieurs mesures afin d'éliminer un maximum d'interruptions de service causées par des usagers. Les interruptions de service causées par des méfaits ou des personnes malades dans le métro sont à l'origine de la moitié des interruptions de service survenues en 2012.

La direction de la STM a pris les mesures suivantes pour réduire les interruptions causées par les usagers :

  • Le déploiement d'équipes de soutien à la clientèle dans une vingtaine de stations en période de pointe
  • Des campagnes de sensibilisation sur des enjeux de sécurité : objets tombés sur la voie, freins d'urgence, portes retenues, etc.
  • L'instauration d'un timbre sonore prévenant les usagers de la fermeture des portes sur les lignes bleue et orange
  • L'implantation de boîtiers pour diminuer l'utilisation injustifiée des freins d'urgence
  • La pose de bordures tactiles jaunes sur les quais.

En plus de travailler sur la fiabilité de son réseau de métro, la STM tente d'améliorer la communication avec ses usagers. L'information sera automatisée et proviendra directement du centre de contrôle du métro à compter du 3 juin prochain.

La durée et la cause des interruptions seront également disponibles sur les plateformes suivantes : Twitter, le site Internet, des applications mobiles, des alertes courriel, des textos et par la ligne téléphonique STM-INFO.

PLUS:rc