NOUVELLES

Des dirigeants appellent l'ONU à viser la fin de la pauvreté d'ici 2030

30/05/2013 03:31 EDT | Actualisé 30/07/2013 05:12 EDT

L'ONU doit se fixer comme objectifs prioritaires d'ici à 2030 de mettre fin à l'extrême pauvreté et de promouvoir "l'économie verte", selon le rapport d'un groupe d'experts coprésidé par les dirigeants du Royaume-Uni, d'Indonésie et du Libéria.

Le rapport, remis jeudi au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et à l'Assemblée générale, prône aussi la promotion des femmes, la lutte contre les inégalités et la corruption, la prévention des conflits ainsi que la "bonne gouvernance".

Il a été élaboré par 27 personnalités, dont le Premier ministre britannique David Cameron, le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono et la présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf, qui doivent définir de nouveaux objectifs de développement durable pour l'après-2015.

Cette initiative avait été lancée au sommet Rio+20, tenu à Rio du 20 au 22 juin 2012. Les nouveaux objectifs devront être précisés et entérinés par les gouvernements dans les deux années à venir.

Ils ne seront pas contraignants mais "pourraient être suivis attentivement (..) afin de s'assurer que personne n'est laissé de côté", explique le rapport.

Il s'agit de prendre le relais des objectifs du Millénaire de 2000 (OMD), qui ne seront pas atteints à leur échéance prévue de 2015, en partie en raison de la crise économique qui a réduit l'aide publique au développement.

Par rapport aux OMD, les auteurs du rapport veulent "placer le développement durable au coeur des débats". "Nous devons agir maintenant pour stopper la progression alarmante du changement climatique et de la détérioration de l'environnement, qui constituent une menace sans précédent pour l'humanité", avertissent-ils.

Ils dressent une liste de douze priorités, assortie de 54 "cibles au niveau national", à définir ensuite de manière chiffrée.

avz/sam

PLUS:afp