BIEN-ÊTRE

Une émission de cuisine interactive avec le chef Danny St-Pierre

30/05/2013 01:05 EDT | Actualisé 30/07/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

« Qu’est-ce qu’on mange pour souper? » Cette fameuse question, tous les parents l’entendent vers la fin de l’après-midi, et Radio-Canada a décidé d’en faire son credo dans la case horaire de 17h à 17h30, du lundi au vendredi. Dès l’automne, le chef Danny St-Pierre sera aux fourneaux d’une nouvelle émission, justement intitulée de la phrase souvent redoutée. Et l’expérience culinaire proposée s’inscrira parfaitement dans notre ère 2.0 en misant sur l’interactivité, un mot fort à la mode en télévision par les temps qui courent.

Développé par LP8 Média, le concept de Qu’est-ce qu’on mange pour souper?, à la base, ne s’éloignera pas tellement des rendez-vous du genre auxquels on est habitués. Danny St-Pierre, qui officie dans les cuisines des restaurants Auguste et Chez Augustine café-traiteur, à Sherbrooke, et qu’on a notamment pu voir dans Curieux Bégin, À la di Stasio et Ma caravane au Canada, à TV5, déclinera des recettes simples, faciles à exécuter et prêtes dans un délai de 30 minutes. L’animateur affirme s’appuyer sur son bagage d’homme bien de son temps, professionnel et père de famille, qui aime manger, pour élaborer des assiettes accessibles à toutes les réalités et tous les portefeuilles.

Chaque jour, Danny mitonnera ses plats avec un invité. Du lundi au jeudi, il sera accompagné d’une personne du public, homme ou femme, âgée de 17 à 77 ans. Les gourmands et les curieux qui souhaitent participer peuvent poser leur candidature dès maintenant au www.radio-canada.ca/dannysouper. Puis, le vendredi, c’est une personnalité connue qui se joindra à lui. On en profitera alors pour préparer des mets un peu plus sophistiqués, qu’on prendra plaisir à tenter lors des grandes occasions. Jeudi, en rencontre de presse, Danny et son assistante, Myriam Pelletier, qu’il surnomme avec humour son « jumeau maléfique », avaient concocté des bouchées d’endives et de crevettes, de crostini gourganes et avocats, de poulet au cari et de radis et ciboulette pour satisfaire les journalistes, ce qui laisse présager des idées très inspirées pour la prochaine saison.

Pour s’impliquer pleinement

Là où Qu’est-ce qu’on mange pour souper? innove, c’est que la quotidienne constituera en quelque sorte un cours de cuisine en temps réel pour les non-initiés. En plus d’être présentés simultanément en direct au petit écran, sur le web et sur tablette numérique, les épisodes seront disponibles en rattrapage sur le site internet à compter de 17h30. Cette version différée sera enrichie de segments exclusifs en remplacement des pauses publicitaires. De plus, un membre de l’équipe de Danny St-Pierre sera sur Twitter pendant la diffusion et jusqu’à 19h pour répondre aux interrogations des téléspectateurs.

Une application Qu’est-ce qu’on mange pour souper?, conçue pour les plateformes virtuelles et les tablettes IOS et Androïd, permettra de bénéficier de la fonction « coach culinaire », qui nous guidera étape par étape dans la confection d’un repas, un peu à la manière d’un GPS. Chacun pourra personnaliser l’outil en y incluant ses préférences alimentaires et ses allergies, ou pour recevoir des alertes sur des thèmes qui l’interpellent. Chaque vendredi, Danny y enverra un mémo comprenant la liste d’épicerie pour planifier les recettes de la semaine suivante, et on y trouvera des suggestions d’ingrédients de substitution et un convertisseur de quantités. On nous promet aussi que l’émission aura sa continuité sur Facebook, Instagram et Pinterest. En somme, on aspire à insuffler un ton ludique à une formule déjà maintes fois éprouvée.

Que les admirateurs de Ricardo se rassurent : celui qui popote en matinée depuis maintenant 12 ans « est là pour rester », a assuré Louise Lantagne, directrice générale de la télévision de Radio-Canada. Seulement, la société d’état veut apporter un peu de diversité à sa future grille en axant sur quatre grands leitmotivs : être interactif, être inclusif, être innovant et être captivant. Ce sont ces critères qui ont fait que la haute direction de l’institution a craqué pour Qu’est-ce qu’on mange pour souper? Qui plus est, on dit beaucoup de bien du style unique de Danny St-Pierre, un jeune homme qui semble terre à terre et branché sur les tendances actuelles.

Radio-Canada avait déjà annoncé que le jeu Privé de sens, qui occupait le créneau de 17h, en semaine, depuis deux ans, ne serait pas de retour en ondes à l’automne. La nouvelle offre tranche donc avec l’habitude du réseau de n’offrir que des quiz à l’heure du souper. L’Union fait la force demeurera à l’antenne à 17h30.

LIRE AUSSI:

Conseils de nos chefs préférés pour bien recevoir cet été

INOLTRE SU HUFFPOST

Saveurs du Québec