POLITIQUE

Chantal Rouleau rejoint Denis Coderre

29/05/2013 01:24 EDT | Actualisé 30/07/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

La mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, quitte Vision Montréal pour appuyer Denis Coderre.

Mme Rouleau était en réflexion sur son avenir politique et professionnel. Elle avait été approchée par Denis Coderre pour joindre les rangs de son nouveau parti, Équipe Denis Coderre pour Montréal.

Deux autres élus de l'arrondissement, Suzanne Décarie et Gilles Déziel, doivent aussi annoncer jeudi qu'ils quittent le parti de Louise Harel pour joindre la formation de l'ex-député fédéral de Bourassa qui s'est porté candidat à la mairie le 16 mai dernier.

Des rumeurs de défection circulent depuis des semaines au sein du parti Vision Montréal, qui représente l'opposition officielle au conseil municipal.

Ces départs font d'autant plus mal qu'ils surviennent à la veille du congrès du parti, qui briguera la mairie aux prochaines élections municipales qui auront lieu en novembre.

D'autres maires d'arrondissement se sont aussi intéressés par le nouveau parti de Denis Coderre, notamment le maire de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville, Pierre Gagnier, qui a annoncé le 28 mai qu'il se joignait à Équipe Denis Coderre pour Montréal.

Harel réagit

La chef de Vision Montréal, Louise Harel, a réagi ce matin à la défection de trois membres de son équipe qui ont décidé de joindre les rangs de Denis Coderre, candidat à la mairie de Montréal.

Selon elle, le dossier est maintenant clos et il n'y aura pas d'autres départs, malgré les rumeurs. « Les sceptiques seront confondus », a-t-elle dit.

Plus tôt ce matin, la mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, et deux autres élus de l'arrondissement, Suzanne Décarie et Gilles Déziel, annonçaient qu'ils quittaient Vision Montréal pour appuyer Denis Coderre.

Mme Harel trouve déplorable que les transfuges appuient un candidat qui n'a pas de programme, pour ne se fier qu'à des sondages favorables à M. Coderre, à cinq mois des élections.

La chef de vision Montréal a ajouté que le départ des trois élus était « presque un soulagement », car toutes les spéculations sur leurs éventuels départs plombaient le fonctionnement du parti.

« Le dossier est clos. La réflexion qui devait avoir lieu a eu lieu » — Louise Harel

Accompagnée de trois élus de Vision Montréal dans Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, la chef du parti est également certaine de garder la majorité au conseil municipal et n'est pas du tout découragée à la veille du congrès d'investiture. Elle ne croit pas les sondages qui la placent en troisième position, affirmant que les sondages de son parti indiquent autre chose.

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui se présente? Qui ne se présente pas?