NOUVELLES

Wall Street recule, minée par la Fed et des prévisions économiques maussades

29/05/2013 04:41 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

Wall Street a perdu du terrain mercredi, fragilisée par des craintes persistantes sur la politique monétaire américaine et des perspectives maussades pour la croissance mondiale: le Dow Jones a reculé de 0,69% et le Nasdaq de 0,61%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a abandonné 106,59 points à 15.302,80 points au lendemain d'un nouveau record historique, et le Nasdaq, à dominante technologique, 21,37 points à 3.467,52 points.

Le Standard & Poor's 500 s'est replié quant à lui de 0,70% (-11,70 points) à 1.648,36 points.

"La peur de la Fed est de retour sur le marché", a commenté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

En l'absence d'indicateurs économiques, les investisseurs ont en effet tenté nerveusement d'anticiper le calendrier et l'impact d'un éventuel ralentissement des rachats d'actifs de la Réserve fédérale américaine, qui injecte jusqu'à 85 milliards de dollars chaque mois dans les circuits financiers.

Ces mesures exceptionnelles ont largement participé à l'essor des indices boursiers de Wall Street ces derniers mois.

Un ensemble de prévisions maussades sur la croissance mondiale et asiatique ont accentué la mauvaise humeur, a noté M. Cardillo, après l'abaissement des prévisions de la croissance mondiale pour 2013, de 3,4% à 3,1% par l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

D'autre part, la croissance chinoise en 2013 devrait être inférieure aux attentes "pour la deuxième année d'affilée", selon l'OCDE. Une vue partagée par le Fonds monétaire international (FMI) qui a abaissé mercredi de 8% à "environ 7,75%" sa prévision de croissance pour le géant asiatique cette année-là.

Le recul du marché a cependant été limité par du mouvement sur le front des fusions acquisitions avec l'annonce notamment du rachat du premier fabricant américain des saucisses de hotdog, Smithfield pour 7,1 milliards de dollars par Shuanghui, la maison mère d'un des plus gros producteurs de viande de porc en Chine.

Le marché obligataire, hésitant en séance, a fini en légère hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans, qui avait clôturé la veille à son plus haut niveau depuis avril 2012, a légèrement reculé à 2,124% contre 2,135% mardi soir, celui à 30 ans baissant à 3,272% contre 3,290%.

ppa/sl/rap

PLUS:afp