NOUVELLES

Une rançon d'1 million $ aurait été payée pour faire libérer le diplomate Fowler

29/05/2013 05:27 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Une rançon de 1 million $ aurait été versée à des ravisseurs en retour de la libération des otages canadiens Robert Fowler et Louis Guay, il y a quatre ans, au Niger.

L'agence de presse Associated Press (AP) dit avoir trouvé une lettre écrite par le réseau terroriste al-Qaida mentionnant le versement d'une telle somme d'argent.

Robert Fowler, un diplomate qui dirigeait les services des Nations unies (ONU) au Niger, a été enlevé en compagnie de son compatriote Louis Guay, en décembre 2008. Les deux hommes ont été détenus pendant quatre mois avant d'être libérés en avril 2009.

Dans un livre qu'il a publié après cette mésaventure, Robert Fowler a écrit qu'aucune rançon n'avait été payée en retour de sa libération.

L'Associated Press précise que la lettre mentionnant le paiement a été trouvée au Mali dans un immeuble occupé dans le passé par des membres du réseau al-Qaida. Elle était destinée à Moktar Belmoktar, qui s'était séparé du réseau terroriste afin de mener ses propres opérations, dont l'enlèvement des deux Canadiens.

La lettre stipule qu'un plan destiné à soutirer des compromis dans la guerre dirigée par les États-Unis en Afghanistan est tombé dans une impasse lorsque Moktar Belmoktar a conclu une entente de versement de 1 million $ en retour de la remise en liberté de Robert Fowler et de Louis Guay.

PLUS:pc