NOUVELLES

Syrie: le gouvernement dit vouloir participer aux négociations de paix à Genève

29/05/2013 08:50 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Le ministre syrien des Affaires étrangères a annoncé, mercredi, que son gouvernement participerait aux pourparlers de paix à Genève avec l'intention de conclure un accord. Du même souffle, il a reproché à l'opposition d'établir des conditions préalables aux discussions.

Dans une entrevue télévisée diffusée mercredi par la chaîne libanaise Al-Mayadeen, Walid al-Moallem a déclaré que les négociations de paix, prévues le mois prochain à Genève, présentaient «une véritable occasion» de mettre fin à la guerre civile en Syrie.

M. Al-Moallem a toutefois affirmé que la Syrie rejetait la condition préalable posée par l'opposition, soit que le président Bachar el-Assad quitte ses fonctions au début d'une éventuelle période de transition.

Le ministre a déclaré que «seul le peuple syrien peut décider de qui dirigera la Syrie». Tout éventuel accord conclu avec l'opposition à Genève devra être soumis à un référendum, a-t-il dit.

M. Al-Moallem a par ailleurs annoncé que le président El-Assad resterait en poste jusqu'aux élections de 2014 et qu'il pourrait se porter candidat à sa réélection.

PLUS:pc