NOUVELLES

Les femmes saluent le courage d'Henry Morgentaler

29/05/2013 03:42 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT
PC

Les réactions sont multiples à la suite du décès du Dr Henry Morgentaler, connu pour son combat en faveur du droit à l'avortement au Canada. De nombreuses femmes ont salué son courage, tandis que certains ont critiqué son héritage.

« Aujourd'hui, nous avons perdu un grand homme. Le Dr Morgentaler a reçu l'ordre du Canada pour 50 ans de lutte, souvent au péril de sa liberté et de sa vie, afin que toutes les femmes du pays aient accès à des avortements sécuritaires. Il y a 25 ans, la Cour suprême lui donnait raison en déclarant l'ancienne loi sur l'avortement inconstitutionnelle. Malheureusement, encore aujourd'hui, l'accès à l'avortement demeure inégal et il faut résister aux tentatives répétées de revenir en arrière. »

Les porte-parole du Nouveau Parti démocratique en matière de condition féminine et de justice, Niki Ashton et Françoise Boivin

« Peu d'hommes ont pris autant de risques pour les droits des femmes que le Dr Morgentaler. Il a même été jugé, condamné, emprisonné pour leurs droits. Il mérite à jamais notre respect. »

La ministre québécoise responsable de la Condition féminine, Agnès Maltais

« Fondamentalement, c'était un humaniste. C'était un homme profondément attaché aux droits fondamentaux, profondément attaché aux droits des femmes. Cet homme croyait que les femmes sont des êtres libres et autonomes, des êtres adultes capables de faire des choix par elles-mêmes. Il s'est opposé à la fin des années 60 aux comités médicaux qui disaient aux femmes : "Vous pouvez avorter ou vous ne pouvez pas avorter". Il disait : "Les enfants doivent être désirés." »

La députée et porte-parole de Québec solidaire et ancienne présidente de la Fédération des femmes du Québec, Françoise David

« C'est extrêmement triste. Le Conseil du statut de la femme tient à rendre hommage à ce grand homme. Pour les femmes et pour les droits des femmes il a été un militant extraordinaire. Je suis émue, je l'ai interviewé lorsque j'étais journaliste, c'était un petit homme d'une grande droiture, d'une très grande sensibilité et sa croisade, c'est des décennies de croisade pour les femmes. On ne peut pas dire qu'il y a eu beaucoup de militants qui ont eu cette persévérance pour les femmes. »

La présidente de Conseil du Statut de la femme et ancienne journaliste à la SRC Julie Miville-Dechêne

« Le mouvement des femmes compte beaucoup d'héroïnes, mais pas tant d'hommes que l'on considère nos héros dans cette lutte-là. Morgentaler en est un. Il a rendu un service inestimable aux femmes. »

La journaliste Francine Pelletier, qui a beaucoup milité en faveur de l'avortement libre et gratuit à la fin des années 70.

« L'homme le plus courageux d'avoir pris la cause des femmes sur ses épaules. »

L'auteure Janette Bertrand

« Il a été très inquiet toute sa vie. Il disait toujours : "Je n'ai pas le droit à une seule erreur." Il ne pouvait pas se permettre une seule erreur qui lui aurait coûté la possibilité de pratiquer la médecine. Il était extrêmement prudent, mais déterminé à mener le combat jusqu'au bout. »

L'auteure et ex-politicienne Lise Payette

« Un monument pour la cause des femmes. Il dégageait tellement d'humanisme, de douceur. On comprenait qu'il recherchait que la vie soit désirée. Il a mis fin à la clandestinité. Il a donné une dignité à ces femmes qui avaient besoin de cet exercice médical. »

La députée libérale et ex-ministre de la Condition féminine Christine St-Pierre, qui a couvert toutes les plaidoiries à la Cour suprême en 1988 lorsqu'elle était journaliste à Radio-Canada

« Il y a des gens au Parlement qui continuent de remettre en question ce droit. À l'Île-du-Prince-Édouard, l'avortement n'est pas accessible, il y a des conservateurs au sein du Parlement qui reviennent sur la question. On est une génération de féministes qui vont rester vigilantes mais on aurait aimé que le Dr Morgentaler puisse quitter ce monde sachant que l'affaire était close. »

Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec

« Je pense qu'une des soupapes de sécurité dans notre société, qui est de plus en plus conformiste, c'est finalement notre droit de désobéir pour une raison de conscience et le Dr Morgentaler, avec Martin Luther King, sont des exemples de décision : "Je vais désobéir à la loi". Et la loi s'est ajustée à lui. »

Le juriste Me Julius Grey

« Il a mis fin à des siècles d'hypocrisie et de répression pour les femmes du Canada, mais aussi du monde. C'était un homme de grande détermination et de grand courage. »

Le député et ex-chef intérimaire du Parti libéral du Canada, Bob Rae

Aucune réaction de Harper

Par ailleurs, le bureau du premier ministre Stephen Harper a fait savoir qu'il ne ferait aucun commentaire à la suite du décès du Dr Morgentaler. La ministre fédérale de la Condition féminine, Rona Ambrose, n'a fait aucune déclaration au sujet de la disparition du médecin.

« J'espère qu'il va mettre les choses en ordre avec son créateur. Je ne suis pas d'accord avec son point de vue sur l'avortement et c'est à cause de ses efforts que nous avons une politique nord-coréenne sur l'avortement. »

Le député conservateur Mark Warawa

« À mon avis, il a laissé un héritage mitigé. Je pense que nous devons encore avoir une discussion adulte sur l'avortement dans ce pays. »

Le député libéral John McKay

« Quand on tue un être humain innocent, cela s'appelle un meurtrier. Quand on tue pour de l'argent, cela s'appelle un tueur à gages. Morgentaler est plus un tueur à gages qu'un médecin, parce que c'est une personne qu'on engage pour tuer une autre personne et il le fait très bien. »

Georges Buscemi, président de la Campagne Québec-Vie

INOLTRE SU HUFFPOST

Henry Morgentaler (en anglais seulement)
Quelques réactions sur Twitter