NOUVELLES

Les Rangers de New York congédient leur entraîneur-chef John Tortorella

29/05/2013 01:16 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT
PC

NEW YORK, États-Unis - Les Rangers de New York ont congédié leur bouillant entraîneur John Tortorella, mercredi, quatre jours suivant leur élimination en séries face aux Bruins de Boston.

Tortorella a été remercié de façon inattendue avec une année de contrat à écouler.

Il a conduit les Rangers vers la finale de l'Association Est, l'an dernier, et en deuxième ronde des séries cette année.

Le frondeur Tortorella, qui avait été engagé en remplacement de Tom Renney le 23 février 2009, a connu du succès à la barre de l'équipe. Mais il n'a pas pu répéter l'exploit de gagner la Coupe Stanley, qu'il avait accompli derrière le banc du Lightning de Tampa Bay en 2004.

Le directeur général des Rangers Glen Sather a dit espérer lui avoir trouvé un successeur avant la séance de repêchage du 30 juin à Newark, au New Jersey.

«J'avais le sentiment que c'était la décision à prendre, a commenté Sather. Je pense que ça l'a ébranlé, mais c'est un gentilhomme et il l'a bien acceptée.»

Les Rangers ont pris le sixième rang de l'Association Est cette saison, avec un dossier de 26-18-4.

Ils ont éliminé les Capitals de Washington en sept matchs, au premier tour des séries.

Sous le règne d'un peu plus de quatre ans de Tortorella, les Rangers ont connu une des plus fructueuses saisons de leur histoire en 2011-12, avec 51 victoires et 109 points.

Tortorella, âgé de 54 ans, est l'entraîneur américain totalisant le plus de victoires dans la LNH, avec 410.

En dressant le bilan de la saison, en début de semaine, il avait des commentaires qui avaient laissé perplexe.

Il avait admis que l'équipe n'était pas prête émotivement à affronter les Bruins, après avoir sauvé sa peau in extremis face aux Capitals.

«Une des choses, et c'est une responsabilité qui m'incombe, est l'état d'esprit de l'équipe avant qu'elle n'entreprenne une autre ronde. Je ne pense pas que nous étions prêts à entreprendre une autre ronde au niveau d'intensité que nous devions afficher. Il ne régnait pas une atmosphère de séries.»

Les Rangers ont éprouvé des problèmes à l'attaque en séries. Rick Nash et Brad Richards ont été décevants. Nash n'a réussi qu'un but en 12 matchs tandis que Richards a été laissé de côté dans les deux dernières rencontres.

Richards a encore sept années à écouler au lucratif contrat de neuf ans qu'il a signé, et on s'attend à ce que les Rangers rachètent le reste de l'entente.

Richards et Tortorella avaient pourtant fait opérer la magie ensemble au cours des séries de 2004, en menant le Lightning vers la conquête de la coupe. Richards avait été choisi le joueur par excellence des séries. Tortorella avait reçu cette saison-là le trophée Jack Adams, à titre d'entraîneur par excellence de la ligue.