NOUVELLES

Le TSX recule avec les perspectives économiques et les résultats de BMO

29/05/2013 05:01 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mercredi en légère baisse, les investisseurs s'étant fait rappeler que l'économie mondiale tournait toujours au ralenti tandis que la Banque de Montréal affichait des résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

L'indice composé S&P/TSX a terminé la journée en baisse de 17,91 points à 12 732,61 points, après avoir affiché plus tôt dans la séance un recul de près de 100 points.

La Banque de Montréal (TSX:BMO) a affiché un bénéfice du deuxième trimestre en baisse par rapport à l'an dernier, et inférieur aux prévisions des analystes, ce qui a entraîné un recul de son action de 1,20 $ à 62,50 $.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,4 cent US à 96,6 cents US après que la Banque du Canada a indiqué qu'elle laissait son taux d'intérêt directeur inchangé à un pour cent. La banque centrale a ajouté que «les indicateurs économiques récents donnent à penser que la croissance a été plus forte au premier trimestre que la banque ne l’avait projeté en avril».

En outre, l'Organisation de la coopération et du développement économiques (OCDE) a estimé que la croissance économique canadienne serait plus lente que celle des États-Unis, avec une progression de 1,4 pour cent en 2013 et de 2,3 pour cent l'an prochain. En comparaison, l'économie des États-Unis devrait croître de 1,9 pour cent en 2013 et de 2,8 pour cent en 2014.

Finalement, le Fonds monétaire international (FMI) a réduit ses prévisions de croissance pour la Chine cette année, les faisant passer de huit pour cent à 7,75 pour cent, en raison de la faiblesse de la demande mondiale.

La révision à la baisse de ces prévisions n'est pas une bonne nouvelle pour le TSX, qui compte sur une forte pondération de titres liés aux ressources naturelles. La demande de la Chine a été par le passé un important facteur de croissance pour les cours des matières premières et, conséquemment, pour les actions des entreprises de ce secteur.

Aux États-Unis, la crainte de voir la Réserve fédérale commencer à réduire la quantité d'actifs financiers qu'elle achète a pesé sur les marchés américains.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 106,59 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a glissé de 21,37 points à 3467,52 points et que l'indice élargi S&P 500 a cédé 11,7 points à 1648,36 points.

À Toronto, le secteur des métaux de base a été le principal perdant du parquet mercredi, avec un recul de 0,57 pour cent. Le cours du cuivre a notamment cédé 2 cents US à 3,30 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Turquoise Hill Resources (TSX:TRQ) a perdu 13 cents à 6,95 $, tandis que celle de Teck Resources (TSX:TCK.B) a rendu 32 cents à 27,90 $.

Le secteur aurifère a avancé d'environ 3,7 pour cent à Toronto, tandis que le cours du lingot d'or s'emparait de 12,40 $ US à 1391,30 $ US l'once à New York. Le titre d'Iamgold (TSX:IMG) a gagné 32 cents à 5,51 $, tandis que celui de Goldcorp (TSX:G) a bondi de 1,13 $ à 28,70 $.

Le secteur torontois de l'énergie a pris 0,23 pour cent, même si le cours du pétrole brut a glissé de 1,88 $ US à 93,13 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a avancé de 50 cents à 32,08 $.

PLUS:pc