NOUVELLES

Le Dr Henry Morgentaler est décédé

29/05/2013 01:38 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

Le médecin d'origine polonaise Henry Morgentaler, qui s'est battu toute sa vie pour la légalisation de la pratique de l'avortement au Canada, est décédé mercredi matin à son domicile de Toronto. Il avait 90 ans.

Le Dr Morgentaler avait décidé de consacrer sa vie à sauver celles des femmes et de faire de l'avortement une opération sécuritaire et légale.

Il a été fait membre de l'Ordre du Canada « pour avoir donné aux femmes diverses options concernant leurs soins de santé, pour sa détermination à influencer les politiques publiques canadiennes et pour son rôle de chef de file au sein d'organisations humanistes et civiles ».

Mais à 85 ans, le médecin était toujours aussi controversé. Des dizaines de personnes se sont opposées à ce qu'on lui remette l'Ordre du Canada. Trois personnalités publiques, dont le cardinal Jean-Claude Turcotte, ont même remis leur distinction à titre de protestation.

*** Pour écouter la biographie sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Juif né en Pologne, Henry Morgentaler est très tôt confronté à la souffrance humaine. Ses parents et sa soeur sont tués par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale.

Il fuit ensuite l'Europe pour s'installer à Montréal, où il découvre l'horreur entourant les avortements illégaux en accompagnant sa première femme dans une clinique.

« Ça s'est passé dans des conditions tout à fait terribles. C'était fait par un médecin, mais c'était fait d'une façon illégale. Il n'y avait pas d'analgésique, il n'y avait rien pour soulager la souffrance. Elle souffrait le martyr », avait-il expliqué.

Troublé, le Dr Morgentaler décide de laisser la médecine familiale et de se consacrer à l'accès à l'avortement, mais la loi canadienne interdit à l'époque ce genre de procédures. Morgentaler décide de défier la loi et va même jusqu'à dire, en 1973, qu'il a pratiqué 5000 avortements.

Le combat du Dr Morgentaler

Le Dr Morgentaler soulève la colère des militants pro-vie et le gouvernement du Québec le poursuit. Morgentaler est d'abord acquitté par un jury, puis reconnu coupable par la Cour d'appel. Il est condamné à 18 mois de prison.

D'autres procès suivront au Québec et en Ontario, où Morgentaler a aussi ouvert des cliniques. Chaque fois, il sera innocenté.

Sa cause se retrouvera en Cour suprême, qui a finalement décriminalisé l'avortement au pays dans un arrêt historique rendu le 28 janvier 1988. L'arrêt Morgentaler déclare que les dispositions de la loi sur l'avortement de l'époque sont inconstitutionnelles.

Le Dr Morgentaler continuera ensuite à ouvrir des cliniques ailleurs au pays, malgré les menaces, embûches juridiques, agressions et même un attentat à la bombe dans sa clinique de Toronto.

Croyant sa cause juste, il est toujours resté fidèle à son choix. C'était sa façon à lui de redonner à la société pour l'avoir épargné des camps de concentration.

Droit à l'avortement : le foetus dans les limbes

Pour relire la discussion avec le journaliste Bahador Zabihiyan :

PLUS:rc