NOUVELLES

Gilles Beaulieu veut contre-interroger Gilles Cloutier

29/05/2013 06:00 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

Cité lors du témoignage de Gilles Cloutier à la commission Charbonneau, Gilles Beaulieu, décrit comme un « grand ami » de l'ex-ministre Guy Chevrette, a introduit une requête auprès de la Cour supérieure afin de pouvoir contre-interroger l'ancien organisateur libéral.

Le 21 mai dernier, la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction (CEIC) avait jugé qu'il était « superflu » que MM. Chevrette et Beaulieu contre-interrogent Gilles Cloutier.

« M. Beaulieu demande à la Cour supérieure de rendre toute ordonnance nécessaire à l'égard de la CEIC [la commission Charbonneau] afin de lui permettre de procéder au contre-interrogatoire du témoin Gilles Cloutier, et ce, avant l'ajournement des audiences de la commission pour l'été 2013 ou dans tout autre délai que la Cour jugera opportun de déterminer pour assurer le respect de ses droits fondamentaux », lit-on dans le communiqué diffusé mercredi.

Dans sa requête, M. Beaulieu demande qu'une copie des extraits du témoignage de M. Cloutier concernant « les allégations l'impliquant et qui se trouvent en possession de la CEIC » lui soit transmise.

Pour sa part, Guy Chevrette avait aussi déclaré le 24 mai dernier, à l'émission 24 heures en 60 minutes, qu'il allait déposer une demande de révision judiciaire en Cour supérieure pour contester le fait que la commission Charbonneau a rejeté ses requêtes.

PLUS:rc