NOUVELLES

Facebook va revoir sa politique sur les contenus "haineux et offensants"

29/05/2013 12:52 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

Le réseau social Facebook va revoir sa politique en matière de contenus "haineux et offensants" après des protestations d'utilisateurs qui lui ont reproché d'autoriser des blagues ou des propos offensants à propos de viols ou de violences domestiques.

La vice-présidente chargée de la politique publique du réseau, Marne Levine, a affirmé que Facebook "complèterait son analyse et actualiserait ses lignes directrices" sur les propos haineux, et chercherait les conseils d'experts juridiques, d'organisations de droits des femmes ou d'autres groupes "qui ont été historiquement confrontés à la discrimination".

"Ces derniers jours, il est devenu clair que nos systèmes d'identification et de suppression des discours de haine ont échoué à fonctionner aussi efficacement que nous le voudrions, notamment à propos d'affaires de haine contre les femmes", a reconnu Mme Levine dans un communiqué publié mardi.

"Dans certains cas, le contenu n'est pas supprimé aussi rapidement que nous le voudrions. Dans d'autres cas, des contenus qui devraient être supprimés sont ou ont été évalués à partir de critères dépassés (...) Nous devons faire mieux --et nous le ferons", a-t-elle ajouté.

Ce changement de politique a été annoncé une semaine après le lancement d'une campagne par le groupe Women, Action & The Media, qui estime que le réseau social "permet depuis longtemps des contenus approuvant la violence à l'encontre des femmes".

Facebook "prétend que ces pages relèvent de la partie +humour+ de ses lignes directrices ou de la +liberté d'expression+", a expliqué le mouvement, qui a salué la décision prise par Facebook.

bur-rl/jk/are

PLUS:afp