NOUVELLES

Emprisonné à Cuba, Alan Gross débouté de sa plainte contre Washington

29/05/2013 07:55 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

L'Américain Alan Gross, emprisonné depuis fin 2009 à Cuba pour espionnage, a été débouté de la plainte qu'il avait déposée contre le gouvernement des Etats-Unis à qui il reprochait de ne pas l'avoir suffisamment préparé pour sa mission sur l'île.

Un accord --dont les termes n'ont pas été précisés-- a en revanche été trouvé avec le sous-traitant du département d'Etat qui l'avait envoyé sur l'île pour une mission pour le compte de l'agence USAID, et contre lequel il avait aussi porté plainte, selon des documents de justice consultés par l'AFP mercredi.

Concernant la plainte visant le gouvernement américain, le juge James Boasberg a souligné mardi dans sa décision que "le gouvernement fédéral américain bénéficiant de l'immunité pour les blessures endurées à l'étranger, la cour accepte la motion" demandant le rejet de sa plainte.

Dans leur plainte, Alan Gross et son épouse estimaient que les dommages causés pourraient s'élever à quelque 60 millions de dollars.

L'avocat d'Alan Gross, Scott Gilbert, a indiqué à l'AFP dans un email qu'il allait "très prochainement" faire appel.

Alan Gross, un sous-traitant du département d'Etat américain de 63 ans, avait été arrêté en décembre 2009 à Cuba alors qu'il remettait du matériel de communication par satellite à des opposants. Il avait été condamné le 12 mars à 15 ans de prison pour "atteinte à l'indépendance et la sûreté de l'Etat".

Les autorités américaines ont reconnu qu'il travaillait pour un sous-traitant du programme d'aide du département d'Etat (USAID) afin de distribuer des téléphones à la petite communauté juive de Cuba, mais ont toujours considéré sa condamnation comme une "injustice".

M. Gross avait également déposé plainte dans une cour fédérale du Maryland (est) contre la compagnie d'assurance couvrant sa mission.

Selon le texte de sa plainte, toutes ces parties ne "l'ont pas entraîné pour cet exercice particulier, ne l'ont pas protégé, ne l'ont pas rappelé de Cuba, et au contraire ont étendu son contrat et l'ont fait rester davantage à Cuba".

La santé d'Alan Gross a gravement empiré depuis le début de sa détention à La Havane. Celui-ci pourrait souffrir d'un cancer, selon un rapport médical obtenu par le biais des autorités cubaines.

jz/mdm/sam

PLUS:afp