NOUVELLES

Vandalisme sur Saint-Amable : des résidents sont exaspérés

28/05/2013 08:39 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

Des citoyens de la rue Saint-Amable en ont assez des actes de vandalisme commis dans le quartier à la sortie des bars sur la Grande Allée. Certains résidents réclament davantage de surveillance policière pour enrayer le problème.

Des voitures vandalisées, des vitres fracassées et des bagarres entre fêtards sont monnaie courante dans cette rue parallèle à la Grande Allée. Vendredi soir dernier, la fenêtre du logement d'une résidente de la Coopérative Vie de Quartier a été fracassée par une roche à la sortie des bars vers 3 h.

La présidente de la coopérative, Claudine Boucher, affirme que ce geste n'a rien d'exceptionnel. « Ceux qui habitent les appartements qui donnent sur la rue sont de plus en plus exaspérés de cette situation-là. Ça revient tout le temps », dit-elle.

Même si la situation est la même depuis des années, une recrudescence des activités nocturnes survient surtout le printemps. C'est ce que constate Danielle Boutin qui trouve injuste que ses agissements continuent d'année en année. « La semaine dernière, ils ont sauté d'auto en auto. Mon auto est cabossée et les miroirs se font arracher régulièrement. Si j'allais faire ça en banlieue, je pense qu'il y aurait des réactions plus vives et que des actions seraient prises », avance-t-elle.

La police de Québec invite les citoyens à porter plainte auprès des autorités en cas de vandalisme. Seulement, une dizaine de résidents se sont plaints de tels gestes au cours des derniers mois.

Même si la police affirme exercer une surveillance constante sur la Grande Allée à la sortie des bars, les citoyens trouvent que c'est insuffisant. Certains avancent même l'idée d'installer des caméras de surveillance dans le quartier pour décourager les vandales.

PLUS:rc