NOUVELLES

Un drone américain s'écrase en Somalie (officiel)

28/05/2013 08:15 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

Un drone américain s'est écrasé en Somalie, a confirmé mardi un responsable américain, après que des insurgés islamistes somaliens shebab ont revendiqué avoir retrouvé des débris.

"Je peux confirmer qu'un avion sans pilote s'est écrasé dans une zone éloignée sur la côte somalienne au sud de Mogadiscio", a affirmé un responsable de la défense américaine, sous couvert d'anonymat.

"Une enquête est en cours", a-t-il ajouté.

Des responsables américains ont refusé de préciser quel était le type d'appareil, s'il transportait des armes et les conditions de l'incident.

Des insurgés shebab avaient affirmé mardi avoir retrouvé les débris d'un appareil qu'ils avaient désigné comme un drone de surveillance.

"Celui-là a été rayé de la carte", ont affirmé les shebab sur leur compte Twitter @HSMPRESS1. L'un des tweets est accompagné d'une photo légendée "débris d'un drone américain".

"Celui-là ne sera plus capable d'espionner les musulmans", a ajouté le mouvement. "Assez parlé de cette rhétorique vide sur le programme des drones", a-t-il poursuivi dans un tweet faisant allusion à un récent discours du président Barack Obama sur l'usage des drones contre le terrorisme.

Les insurgés affirment que l'appareil s'est écrasé près du village de Bulo Marer, dans la région de Lower Shabelle, tenue par des extrémistes et théâtre d'un raid avorté de commandos français en janvier pour libérer un agent kidnappé.

La présence de drones de surveillance en Somalie du Sud n'est pas inhabituelle. Selon des sources, les Américains y possèdent des bases de lancement de drones. Des tirs de missiles y ont également été rapportés.

Chassés de Mogadiscio en août 2011 par la force de l'Union africaine en Somalie (Amison), les insurgés shebab contrôlent encore de larges zones rurales du sud et du centre somaliens et continuent de représenter une menace sérieuse. Ils ont multiplié ces derniers mois les attentats en Somalie, notamment dans la capitale.

ddl-bur/rap/are

PLUS:afp