NOUVELLES

Toronto: la controverse autour du maire Rob Ford se poursuit

28/05/2013 09:00 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le maire de Toronto, Rob Ford, a déclaré mardi matin qu'il ne «peut pas faire de commentaires» sur les allégations voulant que ses plus proches collaborateurs aient discuté de l'endroit où on pouvait retrouver la vidéo qui le montrerait en train de fumer du crack.

Rob Ford a soutenu la semaine dernière qu'il ne consommait pas de crack et que cette vidéo n'existait pas.

Le quotidien Toronto Star écrit mardi que le directeur de la logistique du maire, David Price, aurait affirmé au chef de cabinet de Rob Ford qu'il avait obtenu des informations concernant l'endroit où se trouverait la vidéo.

Mark Towhey, l'ancien chef de cabinet du maire Ford qui a été remercié de ses services la semaine dernière, aurait alors fait part de cette information à la police, et M. Price a dû livrer lui aussi aux policiers ce qu'il savait de cette vidéo.

Une enquête de la police sur ces allégations est en cours, a également indiqué le Star.

Le quotidien torontois a souligné que son article de mardi était basé sur des entrevues menées avec des proches de la garde rapprochée du maire Ford, de même qu'avec des résidents du quartier de Toronto où la vidéo aurait été tournée.

Interrogée à propos de l'article du Star, la porte-parole de la police, Wendy Drummond, s'est contentée d'indiquer que la situation continuait à «être suivie de près».

Ni M. Price ni M. Towhey n'ont pu être contactés par La Presse Canadienne dans l'immédiat pour commenter.

Le maire Ford est au centre d'une tourmente médiatique depuis que des allégations de consommation de crack ont été lancées à son endroit, des allégations qu'il rejette en bloc.

Le Toronto Star et le site internet américain Gawker ont tous deux rapportés que le maire avait été filmé en train de fumer cette drogue. La vidéo aurait été enregistrée par un présumé fournisseur de drogues, qui a ensuite tenté de vendre ces images aux médias.

Gawker a mentionné avoir amassé 200 000 $ dans le but de l'acheter, mais le dirigeant du site internet a soutenu avoir du mal à retracer le détenteur de la vidéo.

Le maire devait rencontre son comité exécutif mardi, pour la première fois depuis l'éclatement de cette controverse. Le comité devait débattre du budget de la bibliothèque municipal et d'un règlement à l'égard des cyclistes, mais la réunion aura vraisemblablement été éclipsée par le scandale en cours à l'hôtel de ville.

Après le renvoi de M. Towhey, la semaine dernière, le maire Ford a également perdu deux autres proches conseillers, lundi: son attaché de presse, George Christopoulos, et l'adjoint de ce dernier, Isaac Ransom, ont remis leur démission.

PLUS:pc