NOUVELLES

Syrie: le Canada contre la fourniture d'armes à l'opposition

28/05/2013 01:35 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a affirmé mardi que la Syrie risquait de connaître "plus de violences, de morts et de destruction" si l'Union européenne (UE) livrait des armes aux rebelles syriens.

"Mon opinion ferme est que la seule façon de mettre un terme aux souffrances du peuple syrien passe par une solution politique", a déclaré M. Baird à la presse.

"Inonder le pays et la région d'armes conduira à plus de violences, plus de morts et plus de destruction. Aussi le Canada n'a-t-il pas l'intention de suivre cette piste", a-t-il insisté.

"Notre première préoccupation c'est le nombre de jihadistes qui ont rejoint des branches de l'opposition et d'après nous, loin de s'améliorer, la situation ne fait qu'empirer", a ajouté le ministre.

L'UE, profondément divisée, a décidé dans la nuit de lundi à mardi de lever l'embargo sur les armes à destination de l'opposition syrienne, sous la pression de Londres et, dans une moindre mesure, de Paris.

Toutefois, la déclaration politique accompagnant cet accord précise que les pays ne livreront pas d'armes à ce stade, et que le Conseil des ministres européens réexaminera la question le 1er août. Il s'agit de ne pas mettre en danger l'initiative de paix russo-américaine qui vise la tenue d'une conférence internationale à Genève en juin.

amc-jl/via/are

PLUS:afp