POLITIQUE

Ottawa: la performance de la fonction publique sera sous surveillance

28/05/2013 05:19 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT
Getty Images

OTTAWA - Le gouvernement Harper s'apprête à mettre en place à compter d'avril 2014 un nouveau système d'évaluation de la performance dans la fonction publique.

Ce programme permettra, selon Ottawa, de faire grimper la productivité et l'efficacité des employés, tout en se débarrassant de ceux qui ne répondent pas aux attentes.

Le président du Conseil du trésor, Tony Clement, a expliqué que le système comprendrait des objectifs de performance et des examens écrits, une fois par année, pour l'ensemble des fonctionnaires, de même que des évaluations deux fois par année.

Des programmes d'amélioration de la performance seront également offerts, et des échéanciers précis élaborés pour que les employés puissent s'ajuster.

M. Clement a prévenu que les fonctionnaires qui ne démontreraient pas d'améliorations risquaient le renvoi ou une rétrogradation.

Il n'existait encore aucun programme pour évaluer la performance des employés fédéraux, hormis celui appliqué aux cadres de la fonction publique.

M. Clement a reconnu qu'il était impossible de s'assurer un travail impeccable de la part de tous les fonctionnaires.

«Il n'existe absolument aucun moyen de s'assurer que chacune des personnes engagées par le gouvernement fédéral répondra à nos attentes, a-t-il déclaré. C'est impossible. Et tout cela doit être changé, puisque ce n'est ni juste, ni équitable.»

Le ministre Clement a soutenu que le programme serait équitable pour les employés, tout en permettant d'améliorer l'efficacité générale du système.

«Une gestion performante permet de s'assurer que les bons travailleurs aient l'occasion de devenir d'excellents employés, tout en s'occupant efficacement des employés moins performants. Ils devront s'améliorer, et devenir des employés productifs, ou nous les laisserons partir», a-t-il poursuivi.