NOUVELLES

Les Whitecaps espèrent que l'avantage du terrain leur portera chance

28/05/2013 08:30 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

VANCOUVER - Les Whitecaps de Vancouver souhaitent mettre fin à quatre ans de frustration, mercredi soir.

Avec une victoire contre l'Impact de Montréal dans le match retour du Championnat canadien, la formation de la Colombie-Britannique pourrait finalement remporter le titre et accéder à la Ligue des Champions de la CONCACAF après avoir terminé deuxième au cours des quatre dernières années.

La série de deux rencontres au total des buts est égale 0-0. Le défenseur des Whitecaps Alain Rochat, qui s'est joint à l'équipe en 2011, quand l'équipe est passée en Major League Soccer, a dit que ces défaites avaient été extrêmement frustrantes.

«Nous n'avons pas été en mesure d'obtenir un bon résultat à domicile au match aller l'an dernier et nous avons alors dû tenter de l'emporter à l'étranger, a indiqué Rochat après l'entraînement de mardi. Alors cette année, c'est différent.»

Ces quatre défaites, à l'étranger, ont été subies face au Toronto FC, éliminé par l'Impact cette saison. Et changement notable, le match retour de cette finale sera disputé au B.C. Place, où les les Whitecaps sont invaincus cette saison, toutes compétitions confondues.

L'Impact se veut toutefois un défi de taille, surtout en raison de sa puissante attaque. Le onze montréalais a vaincu le TFC 6-2 en première ronde et ses succès offensifs se sont poursuivis en MLS.

Martin Rennie, l'entraîneur-chef des Whitecaps, croit toutefois que la fatigue causée par le voyage vers Vancouver saura avantager les siens. Les clubs de la côte Est éprouvent souvent des difficultés à Vancouver, le décalage horaire pesant lourd.

«Ayant dirigé sur la côte Est, je sais que de venir à Vancouver est éprouvant», a-t-il dit.

Le gardien montréalais Evan Bush n'est pas d'accord avec lui. Il croit que l'horaire d'entraînement mis de l'avant par le responsable du conditionnement physique Paolo Pacione aura permis aux joueurs de l'Impact de s'acclimater au changement d'heure. Afin d'aider à cet ajustement, les joueurs de l'Impact se sont couchés tard, dimanche, et dormi longuement lundi matin.

«Nos corps ont donc déjà commencé à s'habituer au rythme de vie de la côte Ouest», a indiqué Bush, rappelant que l'Impact avait connu du succès dans ce fuseau horaire plus tôt cette saison: l'équipe a amorcé la campagne par des victoires à Seattle et Portland, avant de récolter un nul à San Jose.

L'Impact est aussi invaincu à ses trois derniers matchs (2-0-1), deux matchs de MLS et le nul de 0-0 face aux Whitecaps. Au cours des ces trois rencontres, l'Impact a dominé 8-5 au chapitre des buts, mais sa défensive est source d'inquiétudes.

L'arrière Hassoun Camara était déçu que son club ait permis trois buts à l'Union de Philadelphie dans son gain de 5-3, samedi. Notant cependant que la plupart des jeux menant aux buts de Philadelphie ont été amorcés de l'extérieur, Camara croit que des correctifs peuvent être apportés à temps pour le match face aux Whitecaps.

«Ce sera difficile ce match, mais nous sommes bien préparés et notre dernier match nous donne confiance», a résumé le défenseur.

PLUS:pc