NOUVELLES

Le président Obama en visite au New Jersey sept mois après la tempête Sandy

28/05/2013 01:08 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

ASBURY PARK, États-Unis - Le président des États-Unis, Barack Obama, était au New Jersey mardi pour rendre visite aux communautés côtières dévastées par la super-tempête Sandy de l'automne dernier, en compagnie du populaire gouverneur républicain Chris Christie.

Le gouverneur a accueilli le président à sa descente de l'avion. Les deux hommes sont ensuite montés dans l'hélicoptère présidentiel pour survoler le célèbre front de mer d'Atlantic City, qui a été lourdement endommagé par la tempête.

M. Obama a déclaré que la côte du New Jersey était rétablie et prête à accueillir les visiteurs. Il a affirmé aux résidants qu'ils étaient plus forts que la tempête qui a ravagé leur communauté.

Le président a toutefois souligné que le travail de reconstruction n'était pas terminé. Il a indiqué qu'il était revenu au New Jersey en partie pour montrer la détermination du gouvernement fédéral à poursuivre les efforts en ce sens.

Le gouverneur Christie a pour sa part déclaré que le président et lui s'étaient mis ensemble pour favoriser la reconstruction parce que le New Jersey est plus important que la partisanerie politique.

La visite de Barack Obama est l'occasion de renouveler l'image bipartite offerte immédiatement après Sandy, quand il s'était rendu au New Jersey quelques jours avant l'élection présidentielle pour constater l'étendue des dégâts.

Politiquement, la visite présidentielle est bénéfique pour les deux dirigeants. Pour M. Christie, potentiel candidat à la présidence et gouverneur populaire qui tentera de se faire réélire cette année, c'est l'occasion de se présenter côte à côte avec le président dans un État à tendance démocrate. Pour M. Obama, à couteaux tirés avec les républicains sur plusieurs dossiers, c'est une chance de partager un objectif commun avec un pilier républicain.

La visite donne par ailleurs au président Obama la possibilité d'attirer l'attention sur la réponse du gouvernement fédéral à la catastrophe et sur le type d'efforts bipartites qu'il peine à trouver à Washington.

Vendredi, le gouverneur Christie a battu un record Guinness en coupant un ruban de cérémonie de 8,85 kilomètres qui reliait symboliquement certaines des localités les plus touchées par Sandy. L'État du New Jersey a lancé une campagne de marketing de 25 millions $ US pour souligner la renaissance de la côte à temps pour la saison estivale.

La tempête Sandy a causé des dommages estimés à 38 milliards $ US au New Jersey, détruisant ou endommageant quelque 360 000 résidences et appartements.

PLUS:pc