DIVERTISSEMENT

27e Festival international Nuits d'Afrique : coup d'œil sur la programmation

28/05/2013 09:00 EDT
www.festivalnuitsdafrique.com

Parce que l’Afrique est synonyme de couleurs, de traditions, de rythmes et de percussions et puisque l’été, c’est fait pour danser et s’amuser sans frontières, l’organisation du Festival international Nuits d’Afrique vous convie à prendre part à sa 27e édition du 9 au 21 juillet prochains. Découvertes musicales, concerts endiablés, saveurs exotiques et performances et trouvailles en tous genres figureront à l’itinéraire des curieux qui participeront aux différentes activités.

Cette année, l’événement compte sur la présence de la chanteuse Angélique Kidjo, icône de la culture béninoise, à titre de marraine, et sur celle d’Herby Moreau qui reprend son rôle de porte-parole pour un quatrième mandat consécutif. Frédéric Kervadec, responsable de la programmation internationale, ne cache pas que le principal défi du rendez-vous annuel, après une telle durée de vie, demeure de se réinventer. Or, selon lui, l’offre sur les scènes de la planète est tellement riche que la mission s’accomplit d’elle-même.

«Tous les ans, on essaie de se renouveler», a indiqué le jeune homme de 27 ans, qui affirme avoir grandi avec Nuits d’Afrique. «On veut mettre de l’avant de grands noms de la musique du monde et des nouveautés, qui font battre le pouls de la world music à l’international. On reste à l’affût de ce qui se passe un peu partout, pour amener de grands artistes à Montréal. Notre rôle, c’est de représenter toutes les sonorités africaines et tous les styles. On tente aussi d’être le reflet de la scène locale.»

«Il se passe beaucoup de choses dans le domaine de la musique du monde», a ajouté Monsieur Kervadec. «C’est un genre en pleine croissance. C’est une musique universelle, ancestrale, traditionnelle, qui se remet sans cesse au goût du jour.»

Quelques incontournables

Pour témoigner de cette diversité, on mise sur des monstres sacrés du continent africain et d’ailleurs, et sur des attractions qui plairont à toute la famille. Parmi les légendes qui seront de la fête pour ce 27e tour de piste, mentionnons bien sûr Angélique Kidjo, mais aussi Kassav’ (dont le nouvel opus, Sonjé, sera lancé pendant son passage ici), The Skatalites, Kadan’s et l’orchestre cubain Orquesta Aragòn.

Au total, 500 têtes d’affiche en provenance d’une trentaine de pays feront un saut chez nous et s’éclateront dans l’une ou l’autre des grandes Séries du festival, soit «Révélations», «Rythmes d’ailleurs, gens d’ici», «Nuits d’Afrique Sound System» et «Les Étoiles Nuits d’Afrique». Karim Diouf, Mamselle, Palo Cruza’O, Just Wôan, Zahia, Abou Diarra, Boogat et Syncop sont quelques-uns des invités à retenir. Aussi, La Caravane pour la paix transportera des mix de mesures rock, jazz, hip-hop, reggae et électro émergents d’un endroit à l’autre. Il est à noter que les prestations auront lieu dans les salles de la métropole ou en plein air, et que certaines sont payantes et d’autres pas.

La dernière portion du happening estival, du 18 au 21 juillet, entraînera l’illumination du Village des Nuits d’Afrique, érigé sur le parterre de la Place des festivals au Quartier des spectacles. Ateliers d’art, de danse et de chanson à ciel ouvert, parades, marchés, dégustations, animation constante et jeux pour les enfants seront alors proposés tout à fait gratuitement dans un cadre libre et festif.

Ceux qui souhaitent déjà s’imprégner de l’atmosphère des Nuits d’Afrique peuvent se procurer dès aujourd’hui l’album-compilation officiel du festival, qui réunit plusieurs personnalités qui s’y produiront, tels Angélique Kidjo, Joe Driscoll & Seyou Kouyaté, Aurelio Martinez, Danakil, Bic, Zekuhl, Maria De Barros, Mamadou Kelly et de nombreux autres.

Un passeport permettant de combiner trois ou cinq spectacles à prix modique est déjà en vente via le réseau Admission. Pour en savoir plus, et pour connaître la programmation détaillée, consultez le www.festivalnuitsdafrique.com