NOUVELLES

Des plantes glacées depuis 400 ans reviennent à la vie

28/05/2013 10:34 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT
RCQC

Certains végétaux sont pour le moins résistants, ont découvert des chercheurs canadiens qui ont réussi à faire repousser des plantes emprisonnées dans la glace depuis le Petit Âge glaciaire, il y a 400 ans.

La chercheuse Catherine La Farge et ses collègues de l'Université de l'Alberta ont prélevé des mousses et des lichens de la famille des bryophytes qui étaient congelés sous un glacier sur l'île d'Ellesmere, au Nunavut, pour ensuite les « ramener à la vie » dans un laboratoire.

Cette réalisation laisse à penser que ces végétaux, à la base de nombreux écosystèmes, dont celui de l'Arctique, sont étonnamment résilients. Cette découverte pourrait éventuellement être utile dans la recherche de la vie sur d'autres planètes comme Mars et même dans leur colonisation.

Les chercheurs albertains étaient dans l'Arctique dans le but d'étudier la vie végétale exposée par la fonte de Teardrop, un glacier qui a reculé au rythme de 3 à 4 mètres par année depuis 2004.

L'équipe de recherche a été surprise de constater que les bryophytes étaient presque parfaitement préservées, malgré la grande
quantité de glace qui les a recouvertes depuis des siècles

Ces communautés végétales, qui sont emprisonnées depuis 1550 à 1850, sont fort probablement dans un état de dormance, pensent les chercheurs. Ces derniers ont observé les teintes verdâtres des plantes dès leur libération, malgré le temps passé sous la glace. 

Ce ne fut donc pas très long avant que les chercheurs observent la vie reprendre ses droits dans les échantillons rapportés au laboratoire.

Le détail de ces travaux est publié dans les annales de l'académie américaine des sciences (PNAS).

Les bryophytes sont parmi les plantes les plus élémentaires de la planète. Elles sont essentielles à l'apparition d'une vie végétale plus diversifiée et évoluée.