NOUVELLES

Chine: la Maison Blanche souligne l'importance de la relation Obama-Xi

28/05/2013 06:27 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

La Maison Blanche a insisté mardi sur l'importance des relations personnelles entre Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping, à l'issue de la visite à Pékin d'un conseiller du président américain pour préparer un sommet entre les deux responsables début juin.

Le conseiller de sécurité nationale de M. Obama, Tom Donilon, a bouclé mardi un voyage de trois jours en Chine, lors duquel il s'est entretenu avec M. Xi et plusieurs autres dirigeants de premier plan, civils et militaires.

A l'approche du sommet prévu en Californie (ouest) entre MM. Obama et Xi les 7 et 8 juin, M. Donilon a affirmé que cette rencontre "constitu(ait) une occasion unique de mener des discussions en profondeur sur les relations américano-chinoises ainsi que les nombreux dossiers régionaux et mondiaux auxquels les deux pays doivent faire face", a affirmé la porte-parole de M. Donilon, Caitlin Hayden.

Le conseiller a "insisté sur l'importance pour les deux dirigeants de discuter des perceptions, des intérêts et des priorités qui guident l'approche de chacun d'entre eux vis-à-vis des dossiers bilatéraux, régionaux et mondiaux", selon la même source.

Parmi les sujets évoqués par M. Donilon avec ses interlocuteurs chinois ont figuré les classiques points d'achoppement entre les deux grandes puissances: "la Corée du Nord, la sécurité informatique, le changememt climatique, la stabilité de l'Asie", a précisé Mme Hayden.

Le conseiller américain a aussi évoqué les dossiers économiques et "l'importance de poursuivre le dialogue sur les droits de l'homme", a conclu la porte-parole.

Le sommet entre MM. Obama et Xi, la première rencontre entre les deux hommes depuis que le dirigeant chinois a pleinement pris les rênes du pouvoir dans son pays, aura lieu dans la région de Palm Springs, une oasis à 160 km à l'est de Los Angeles.

Lundi, le président Xi avait affirmé à M. Donilon que les relations entre leurs pays étaient à un "moment crucial".

Des responsables des deux pays et des experts ont estimé que ces entretiens auraient pour objectif de fixer le ton pour de nouvelles relations, espérées côté américain plus détendues qu'avec le prédécesseur de M. Xi, Hu Jintao, réputé peu flexible.

tq-col/lor

PLUS:afp