NOUVELLES

Une force de réaction rapide pour l'Afrique

27/05/2013 09:56 EDT | Actualisé 27/07/2013 05:12 EDT

Une force africaine de réaction rapide sera prochainement créée pour venir à bout des conflits à travers le continent.

Le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, président en exercice de l'Union africaine (UA), en a fait l'annonce lundi à Addis Abeba, évoquant une « décision historique ».

Cette force serait opérationnelle « immédiatement » grâce aux contributions déjà offertes par l'Afrique du Sud, l'Ouganda et l'Éthiopie, a  indiqué Ramtane Lamamra, commissaire de l'UA à la Paix et la Sécurité.

M Lamamra a précisé que les contributions en hommes, matériel et financement à cette force se feront sur une stricte base de volontariat.

Il s'agit d'une « mesure provisoire en attendant que la Force africaine en attente soit totalement opérationnelle », a-t-il ajouté.

La création d'une telle force a été au menu des discussions des dirigeants africains dès la constitution de l'UA, mais sa mise en place, initialement prévue pour fin 2010, a été repoussée et n'interviendra au mieux qu'en 2015.

Le sujet est revenu en force lors de la crise au Mali, où la France a envoyé quelque 4000 soldats pour repousser les milices islamistes dans le nord du pays. Les pays africains avaient beaucoup de peine à agir rapidement.

La Force africaine en attente doit compter à terme 32 500 membres, militaires ou civils, issus des cinq principales régions du continent.

PLUS:rc