NOUVELLES

Sommet du G20 à Toronto : début du procès d'un policier

27/05/2013 07:18 EDT | Actualisé 27/07/2013 05:12 EDT

Le procès du premier policier accusé à la suite des manifestations du Sommet du G20 de Toronto débute lundi.

Le policier torontois Glen Weddell est accusé d'agression avec une arme et de voies de fait causant des lésions corporelles.

Le plaignant, Dorian Barton, a déclaré que son bras avait été cassé par des policiers lors de son arrestation pendant cette manifestation qui s'est déroulée en 2010. Il affirme avoir été frappé par un bouclier antiémeute alors qu'il photographiait un cheval de la police à l'Assemblée législative de l'Ontario le 26 juin dans une zone réservée aux manifestants. Après s'être effondré au sol, il aurait ensuite été matraqué.

L'Unité des enquêtes spéciales (UES) de l'Ontario avait mis du temps avant de pouvoir identifier l'agent Glen Weddell. L'agence provinciale a mis fin deux fois à des enquêtes sur ce cas, affirmant ne pouvoir identifier l'agent en question. De nouveaux éléments l'ont chaque fois obligé à rouvrir l'enquête

La semaine prochaine, un autre policier, Babak Andalib-Goortani, fera face à la justice. Deux accusations de voies de fait avec une arme pendant le Sommet du G20 sont portées contre le policier.

PLUS:rc