NOUVELLES

Gangs au Honduras: le président soutient des efforts pour une trêve

27/05/2013 10:15 EDT | Actualisé 27/07/2013 05:12 EDT

TEGUCIGALPA, Honduras - Le président du Honduras, Porfirio Lobo, soutient les efforts mis sur pied pour établir une trêve entre les deux plus importants et violents gangs du pays.

En entrevue avec l'Associated Press, lundi, M. Lobo dit avoir appelé l'évêque Romulo Emiliani, de San Pedro Sula, pour lui offrir son soutien dans sa quête de la paix au Honduras, qui affiche l'un des taux d'homicides les plus élevés dans le monde.

L'évêque de l'Église catholique agit à titre de médiateur entre le gang Mara Salavatrucha et celui de la 18e rue. La semaine dernière, Mgr Emiliani a dit s'attendre à ce que les deux gangs signent une trêve mardi, et a demandé la tenue de discussions avec le gouvernement afin de les aider à mettre fin à leurs pratiques.

En entrevue, M. Lobo a insisté sur le fait qu'il fallait chercher une alternative à la violence et indiqué au gouvernement qu'il était ouvert à tout processus visant à faire diminuer la violence.

M. Lobo a également annoncé qu'il était à la disposition de Mgr Emiliani «pour faire tout ce qui est nécessaire», ajoutant au passage qu'il avait foi en l'initiative de l'évêque.

Le Honduras suit l'exemple du Salvador, où les leaders des deux mêmes gangs ont convenu d'une trêve, l'an dernier, qui a mené à une importante réduction des morts violentes. Selon des rapports issus des autorités de la sécurité publique du Salvador, les homicides ont chuté d'environ 52 pour cent durant les 14 mois de trêve.

PLUS:pc