NOUVELLES

Colombie : premier accord entre le gouvernement et les FARC

27/05/2013 05:06 EDT | Actualisé 26/07/2013 05:12 EDT

Le gouvernement colombien et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) sont parvenus à un accord sur la question agraire, à l'origine du conflit qui déchire la Colombie depuis près d'un demi-siècle.

Ce dossier était le premier point à l'ordre du jour des pourparlers de paix entre les deux délégations à La Havane à Cuba.

Selon le diplomate cubain Carlos Fernández de Cossío, dont le pays, avec la Norvège, est garant des pourparlers, cet accord porte sur « l'accès et l'usage de la terre, les terres improductives, la régularisation de la propriété, la délimitation des terres agricoles et la protection des zones de réserve ».

Le négociateur en chef des FARC, Ivan Marquez, avait récemment jugé, à l'issue de six mois de négociations à Cuba, que la création de réserves paysannes autonomes et la répartition de terres inexploitées, qui sont les principales revendications des FARC, avaient été entendues.

Les FARC et les représentants du président Juan Manuel Santos sont parvenus à un consensus sur des thèmes comme des programmes de développement social, de la santé, de l'éducation, de la lutte contre la pauvreté, l'encouragement des activités agro-pastorales, l'économie solidaire, les coopératives, les crédits, le commerce et les programmes alimentaires.

Les négociations doivent ensuite aborder l'un des points les plus épineux, les garanties judiciaires offertes aux guérilleros pour participer à la vie politique sans passer par la prison.

PLUS:rc