NOUVELLES

C.-B. : des mères veulent garder leurs bébés en prison

27/05/2013 03:09 EDT | Actualisé 26/07/2013 05:12 EDT

La Cour suprême de la Colombie-Britannique est appelée à statuer sur la réintroduction d'un programme qui donnerait aux femmes incarcérées le droit de s'occuper de leurs bébés en prison.

Cinq femmes et deux de leurs enfants ont lancé une contestation constitutionnelle après la fermeture, en 2008, du programme Mother-Baby au centre correctionnel pour femmes d'Alouette à Maple Ridge.

Douze femmes en avaient profité entre 2004 et 2008. Les bébés étaient restés environ six mois avec leurs mères.

Les plaignantes affirment que la décision ne respecte pas leurs droits à la personne, mais les autorités correctionnelles déclarent être intervenues pour assurer la sécurité des enfants.

Le Fonds d'action et d'éducation juridiques pour les femmes de la côte Ouest est un intervenant dans cette affaire et sa directrice administrative, Kasari Govender, dit qu'il s'agit d'un contexte allant au-delà de la constitutionnalité.

Mme Govinder déclare que laisser les enfants avec leurs mères en prison peut profiter à la société, parce qu'elles auront moins tendance à la récidive. « Cela nous coûtera moins socialement et économiquement », déclare-t-elle.

Mme Govender précise qu'à l'époque, les familles étaient logées dans des secteurs carcéraux décorés comme des garderies, où les bébés dormaient avec leurs mères.

Une audience sera entendue en juin.

PLUS:rc