NOUVELLES

Rob Ford et son frère attaquent les médias lors de leur émission de radio

26/05/2013 09:43 EDT | Actualisé 26/07/2013 05:12 EDT

Le maire de Toronto et son frère, le conseiller municipal Doug Ford, ont encore une fois qualifié de « fausses » et « ridicules » les allégations qui pèsent contre eux lors de leur émission de radio hebdomadaire. Des allégations qui ont été soulevées par des journalistes comme quoi le maire aurait consommé de la drogue et que Doug Ford aurait vendu des stupéfiants dans les années 1980.

Les deux hommes, qui coaniment une émission de radio sur le réseau Newstalk 1010 tous les dimanches après-midi, s'en sont aussi pris aux médias. 

Quelques minutes après le début de l'émission, Rob Ford a qualifié les médias de « larves », ajoutant après une pause « Désolé, peut-être que je n'aurais pas dû dire cela ».  Son frère Doug Ford a renchéri en disant que 80% des personnes dans les médias sont de « sales bâtards ».

Il ne s'est toutefois pas contenté de critiquer les médias. Le conseiller municipal a suggéré que la plupart de ses collègues seraient inemployables s'ils n'occupaient pas leurs postes au conseil. « Tu sais quoi Rob? Je vais te dire, la grande majorité ne pourrait pas se trouver un travail. Je te le dis et c'est un fait », a-t-il dit à son frère pendant l'émission. « Je voudrai que les médias s'intéressent à leur passé », a-t-il ajouté.

Rob Ford en a aussi profité pour affirmer qu'il compte tenter de se faire réélire lors de la prochaine élection municipale, en 2014.. « Je serai le premier à m'inscrire au scrutin », a-t-il dit. 

Le maire a coanimé l'émission de deux heures pendant sa première moitié seulement affirmant qu'il avait des obligations familiales.

Vendredi, le maire a catégoriquement nié faire usage de crack.

Samedi, son frère Doug a démenti avec véhémence avoir été un revendeur de haschisch dans les années 1980 comme l'allègue le Globe and Mail.

Malgré le fait que les deux hommes accusent les médias pour avoir lancé ces allégations, ils n'ont toujours intenté aucune poursuite, même si leurs avocats étudient cette possibilité.

Le site américain Gawker et deux journalistes du Toronto Star affirment avoir vu une vidéo sur un téléphone cellulaire qui montrerait une personne ressemblant au maire Rob Ford fumer ce qui semble être du crack. Radio-Canada n'a pas vu la vidéo en question et n'a authentifié aucune des allégations.

La vidéo n'a pas encore été rendue publique. Gawker tente d'amasser 200 000 dollars de dons en ligne afin d'acheter la vidéo.

Le maire a aussi précisé que le fait que l'émission ait été annulée la semaine dernière était dû à la longue fin de semaine et n'avait donc rien d'inhabituel et rien à voir avec la controverse.

PLUS:rc