VIDEO

Les trésors cachés dans les voûtes de l'Assemblée nationale

26/05/2013 12:33 EDT | Actualisé 26/07/2013 05:12 EDT

Dans les voûtes de la bibliothèque de l'Assemblée nationale se cache un livre mystérieux sur l'Égypte dont on ignore la provenance. On y entrepose aussi une encyclopédie constituée des cartes couleur des grandes villes du monde telles qu'elles étaient en 1572.

Un texte de Pascal Poinlane

C'est le bibliothécaire de référence, Martin Pelletier, qui nous accueille avec ses gants blancs. Direction : le sous-sol, dans les voûtes. Un endroit exigu, où l'accès est réservé aux employés de la bibliothèque. 

Le livre le plus vieux

Le bibliothécaire joue avec les manivelles pour déplacer les étagères. Il trouve deux livres très rares pour nous. Mais avant de quitter le sous-sol vers la bibliothèque, il nous présente le plus vieux livre qui se trouve actuellement dans les voûtes. 

Le livre mystérieux 

De retour au premier étage, dans la bibliothèque. Martin Pelletier pousse son chariot tout au fond, vers une grande table. C'est là qu'il nous présente un livre immense, de presque un mètre de hauteur. Description de l'Égypte est constitué de gravures et de croquis. Les images ont été dessinées par les scientifiques qui accompagnaient Napoléon Bonaparte durant la campagne d'Égypte. De retour à Paris, ils ont confectionné les 23 volumes, qui ont été publiés entre 1809 et 1823.

L'ouvrage est mystérieux parce qu'on ignore qui est le donateur, d'où il venait. Pourquoi un livre sur l'Égypte, objet rare de l'histoire de France, est-il entreposé à l'Assemblée nationale? Pourtant, il apparaît bien dans le registre de la bibliothèque de l'Assemblée nationale dès 1828.

Deuxième mystère: des incendies ont complètement ravagé la collection de la bibliothèque en 1849, 1854 et 1883. Pourtant, le grand livre a survécu aux flammes, pour une raison inconnue. 

Le livre le plus rare?

De l'autre côté de la table nous attend un des livres les plus rares de la collection. Le théâtre des cités du monde est constitué des cartes dessinées à la main des grandes villes du monde, telles qu'elles étaient lors de la confection du livre, en 1572. Martin Pelletier qualifie l'ouvrage d'exceptionnel. Il évalue sa valeur à plusieurs centaines de milliers de dollars. Les cartes sont en couleur, les dessins ont été faits à la main.

Les pages du livre ancien sont rigides et épaisses lorsqu'on les tourne. Une fois ouvert, l'ouvrage est une machine à remonter le temps. 

En plus des cartes en couleur, un texte descriptif précède les dessins des villes. 

C'est effectivement un privilège de manipuler ces ouvrages anciens. Le public peut cependant les consulter en ligne, car l'Assemblée nationale a numérisé les livres les plus rares de sa collection sur son site Internet. 

PLUS:rcvideo